7 astuces pour bien choisir son autobronzant visage et l’appliquer correctement

Pour un joli bronzage effet retour de vacances, l’autobronzant est très utile ! Mais sur le visage, il faut un produit parfaitement adapté à notre peau, au risque d’empirer des problèmes déjà existants. Voici comment le choisir et en faire bon usage.

Restez informée

C’est l’allié idéal pour avoir bonne mine, sans prendre le risque de s’exposer au soleil, ni même abuser de la poudre bronzante. Il existe en plusieurs textures, formes, convient à différentes problématiques de peau : c’est l’autobronzant visage. “Je ne conseille pas forcément une application au long cours, d’autant que certaines peaux peuvent mal réagir. Mais cela peut être un outil intéressant pour une utilisation ponctuelle, par exemple pour prolonger un teint hâlé”, indique le Dr Nina Roos, dermatologue. Voici quelques conseils très utiles à connaître.

Se tourner vers une formule conçue pour le visage

“Les produits bronzants pour le corps ne sont pas formulés pour le visage, ils ne répondent pas aux mêmes besoins, il faut notamment une bonne tolérance autour des yeux” avertit Dr Nina Roos. Préférez donc un autobronzant visage et corps. Si vous avez des problèmes de peau, prenez plutôt une formule spécialement dédiée au visage.

Choisir son autobronzant en fonction de son type de peau

  • En cas de peau à imperfections

« Historiquement, ils étaient gras et occlusifs”, évoque le médecin. Pour ne pas voir points noirs et microkystes se multiplier, les personnes avec des imperfections devaient donc éviter l’autobronzant. Depuis, les formules ont bien évolué. “Prenez plutôt un produit dont la mention ‘non comédogène’ est écrite sur le packaging” suggère la spécialiste. Certaines marques vendues en pharmacies seront plus adaptées. “Le soir, utilisez en parallèle des soins qui limitent le risque d’acné, par exemple une formule anti-inflammatoire, à base d’acides de fruits”.

  • En cas de peau mature

“Cela ne va pas forcément faire du mal à ce type de peau” annonce le Dr Roos. En revanche, le résultat risque de manquer d’homogénéité et de laisser des traces dans les ridules. C’est la raison pour laquelle elle conseille aux personnes avec des peaux matures mais aussi des peaux sèches de compenser avec un soin adapté nourrissant à appliquer le soir. Vous pouvez également choisir un autobronzant qui hydrate pour un rendu optimal.

  • En cas de peau sensible, sujette aux allergies

Là aussi, choisissez plutôt un autobronzant avec une mention “convient aux peaux sensibles” afin d’éviter une réaction. La dermatologue conseille de se diriger vers des produits vendus en pharmacie. Dans tous les cas, réalisez un test cutané 24h avant l’application à l’intérieur de votre bras. Si vous n’avez ni rougeurs ni démangeaisons ou éruptions, vous pouvez utiliser le produit.

Opter pour la texture qui convient

Les textures sont très différentes les unes des autres. Votre choix peut se porter vers une gelée hydratante ou un lait nourrissant, deux formules idéales pour les peaux déshydratées. Il existe aussi des brumes qui garantissent un résultat homogène, des eaux illuminant le grain de peau ou encore des gouttes concentrées, à ajouter le matin et/ou le soir à votre soin hydratant. D’autres formes sont disponibles comme les lingettes, la mousse, le sérum, le masque imbibé en tissu, mais aussi les compléments alimentaires, qui vous feront un teint hâlé sur tout le corps.

Préférer un hâle progressif

Appliquer de l’autobronzant le soir et se retrouver avec un visage totalement orange le lendemain n’est pas rare ! Pour éviter la catastrophe, choisissez un autobronzant dont le hâle est progressif et modulable : plus vous mettez de couches de produit, plus la teinte sur la peau sera foncée. Ainsi, pas de mauvaise surprise, vous pouvez arrêter les applications quotidiennes une fois que vous obtenez ce qui vous convient.

Attention, certains produits se déclinent avec les mentions “light”, “médium” et “dark”, cela explique la teneur en DHA, la substance qui colore la peau. Prenez donc une teinte qui correspond à votre peau sans bronzage, quitte à augmenter l’intensité plus tard.

Bien préparer sa peau avant application

Pour un hâle parfaitement homogène, il faut éliminer les peaux mortes. Exfoliez avec un gommage doux, deux jours avant l’application et hydratez régulièrement votre visage avec un soin adapté, surtout avant de mettre l’autobronzant. Ces deux conseils sont très importants pour un beau bronzage !

Adopter la bonne gestuelle

Versez du produit dans vos mains et chauffez un peu la matière. Vous pouvez aussi utiliser un gant ou un pinceau. En faisant des mouvements circulaires, étendez délicatement l’autobronzant sur votre front vers l’extérieur, du nez jusqu’à vos tempes, le menton et les joues, sans oublier les oreilles, le cou, les racines des cheveux et les narines. À l’aide d’un coton tige humide, enlevez le surplus sur les sourcils et au niveau des ailes du nez.

Se laver les mains après chaque application

Même si vous utilisez un accessoire pour étaler le produit, veillez à vous laver les mains soigneusement après, au risque d’avoir de grosses traces sur les doigts ou dans la paume. Pour prolonger le teint, hydratez deux fois par jour.

Merci au Dr Nina Roos, dermatologue.

Source: Lire L’Article Complet