Quels sont les bienfaits du Pilates en période de Covid ?

La pratique d’un sport comme le Pilates renforce-t-elle notre immunité face à la pandémie ? Une bonne suée ou un entraînement sportif régulier a bien un impact positif sur notre organisme, mais il ne combat pas le virus … Le point avec Denis Cellier, ostéopathe, spécialisé dans le suivi des grands sportifs.

C’est un article du magazine Society qui a créé le buzz. L’homme à l’origine de la méthode Pilates, Joseph Hubertus Pilates clamait, après son emprisonnement pendant la première guerre mondiale, avoir échappé à la grippe espagnole grâce à sa méthode de gymnastique axée sur le renforcement musculaire (et dont il avait fait profiter les prisonniers !)… Une idée reprise par les adeptes de cette discipline en pleine pandémie… Alors fake news ou info béton? On vous aide à faire le point.

Pratiquer le Pilates, ça protège des virus ?

Dans le cas de Joseph Hubertus Pilates, c’est surtout son isolement en prison qui l’a protégé du virus de la grippe espagnole ! Plus sérieusement, le Pilates ne fait pas écran au virus mais booste le système immunitaire et notre posture. Comme le yoga, il a une influence sur le nerf vague, le plus important de notre corps. Il descend du tronc cérébral et se divise pour aller vers les poumons, le cœur, l’estomac et le foie. Ce nerf régule le système immunitaire et influence nos capacités à faire face aux agressions extérieures. Ce sport fait également travailler les membranes et les muscles du corps en profondeur pour plus de force intérieure ! En plus, ceux qui ont l’habitude de faire du Pilates ont souvent un style de vie sain. C’est ce qu’on appelle le cercle vertueux.

Comment le Pilates agit sur notre santé ?

Le Pilates invite à ajuster notre souffle sur le mouvement. C’est un sport qui optimise l’apport d’oxygène dans le sang. Et avec le masque on est en hypoxie permanente, c’est à dire qu’on respire mal poursuit l’ostéopathe. De plus il augmente la synthèse d’enzymes précurseurs de la sérotonine, l’hormone de la bonne humeur. Il maintient dans un état de positivisme, particulièrement recommandé en ces temps d’inquiétude permanente : on est plus fragile lorsqu’on éprouve de la fatigue psychique.

Bien respirer ça protège des virus ?

Respirer et s’aérer dans tous les sens du terme, c’est essentiel. Evitons de stagner, bougeons, marchons 30 minutes par jour minimum, aérons nos pièces de vie 10 minutes quotidiennement limitent les risques de contamination du virus. La stagnation fait le lit des états inflammatoires avec des tissus engorgés.

Est-ce que les sports collectifs protègent aussi du Covid ?

Comme le Pilates, ils aèrent le corps et l’esprit. Mais attention, par sport collectif, on entend un groupe de personnes … Et comme on transpire et qu’on postillonne sous l’effet de l’effort, il faut redoubler d’attention. Bien sûr si vous pratiquez le volley-ball, c’est plus problématique qu’un sport à deux, comme le tennis : il existe une grande différence en terme de respect de la distance sociale !

Comment se protéger du Covid, quand on fait du sport ?

En salles de sport et dans les vestiaires, on ne s’échange pas les gourdes d’eau … On se lave les mains régulièrement au savon ou au gel hydroalcoolique et on reporte la douche au domicile ! Il faut prendre des risques calculés, mesurés. Si vous courez en extérieur, le masque est plutôt recommandé sur les voies encombrées. A défaut d’avoir des règles validées par des scientifiques, respectons l’air de chacun, ne polluons pas celui de l’autre ! En revanche, si on va courir dans les bois, on respecte naturellement la distance de 4 mètres avec l’autre. On peut donc éventuellement s’en passer.

⋙ Les astuces d’une coach sportive pour un ventre zen et plat
⋙ Les bienfaits de la pomme pour la santé
⋙ Conseils de pro : les bons gestes pour un joli teint

Retrouvez-nous sur Instagram : @voici_style

Source: Lire L’Article Complet