1 Heure avec… Milla Jasmine : "Je gagne jusqu'à 100 000 euros par mois"

La volcanique brunette, star de la téléréalité, revient avec une saine franchise sur son incroyable parcours à l’heure de se lancer dans un nouveau défi : un concours de beauté.

Public : Pouvez-vous nous expliquer le concept de Miss Esthétique France ?

Milla Jasmine : C’est « Venez comme vous êtes » ! Pas de critères de taille, d’âge, de situation familiale, ni d’interdiction comme les tatouages, contrairement à Miss France qui exclut plein de gens. L’intégralité du concours, des castings à la grande finale, va donner un documentaire de quatre-vingt-dix minutes. On y découvrira l’élue du jury et du public, choisie sur simples coups de cœur pour son parcours et le discours tenu.

Quel est votre rôle dans le projet ?

Je vais coanimer le programme avec le chroniqueur Jean-Michel Maire, mais j’interviens aussi dans le reportage en interviewant les candidates. Je les suivrai dans leur quotidien, dans leurs trainings pour apprendre à marcher, à bien vrai dans leur quotidien, dans leurs trainings pour apprendre à marcher, à bien s’exprimer… Je suis intervenue par ailleurs sur le concept même de l’émission, en ouvrant le concours aux personnes transgenres. Je ne vois pas pourquoi ils n’y auraient pas leur place eux aussi.

« On peut se passer de chirurgie pour réussir »

À cause des 15 000 euros de soins esthétiques offerts à la gagnante, on vous accuse de faire la promotion de la chirurgie. Que répondez-vous ?

On n’a jamais imposé la chirurgie à qui que ce soit. Ce sont des soins qui sont offerts, donc ça peut être des drainages, des massages, de la mésothérapie… Et de la chirurgie si la personne le souhaite. En aucun cas on n’incite à se faire opérer, c’est même le contraire du concept. Je suis très contente qu’on soit tous différents.

Pourtant, on ne peut pas dire que la téléréalité soit très diverse au niveau des physiques…

Le souci c’est que les filles qui entrent dans la téléréalité aujourd’hui ont le sentiment qu’il faut qu’elles passent par la case chirurgie pour réussir. Je ne veux pas les juger, ce serait culotté parce que moi je me suis fait refaire les fesses, les seins, la bouche, tout ! Mais c’était avant de passer à la télé, ce n’est pas ça qui m’y a poussé. Mon message, c’est que ce n’est pas une fin en soi. Certaines filles, certes minoritaires, n’y ont jamais eu recours, comme Jessica Errero ou Montaine Mounet. Et elles sont canons !

 

« Sentir le désir des hommes m’a donné confiance »

Personnellement, vous ne regrettez rien ?

Non, je l’ai fait pour me redonner confiance en moi, à une période de ma vie où j’étais gogo danseuse et on ne va pas se mentir, c’était plus vendeur d’avoir des grosses fesses et des gros seins. Après, c’est sûr que les techniques ont beaucoup évolué. Aujourd’hui je m’y prendrais sans doute différemment.

Vous êtes connue pour être volcanique, mais aussi très drôle. D’où vous vient ce fort tempérament ?

On était cinq frères et sœurs à la maison ! Et moi j’étais en plein milieu, donc il fallait savoir se faire entendre. Et puis à 9 ans, la famille a éclaté. On est partis en Angleterre et là j’ai vraiment dû endosser le rôle de l’aînée. En plus je ne parlais pas anglais, c’était dur. On est resté trois ans et on est revenu, mais on n’arrêtait pas de déménager car ma maman a grandi avec les voyageurs et a gardé cette habitude de bouger tout le temps. J’étais toujours la nouvelle, ça développe un caractère.

Vous avez ensuite été gogo danseuse… C’était un vrai choix ?

Quand je suis arrivée aux États-Unis à seulement 21 ans, je n’avais pas de papiers, donc j’ai pris ce qu’il y avait ! Ça m’a donné beaucoup de confiance en moi d’être désirée par des hommes, mais je ne l’ai pas assumé pendant longtemps, parce que les gens confondent ça avec de la prostitution. D’ailleurs, on m’a accusée d’avoir été escort, ce qui est totalement faux.

En six ans de télé, vous avez été avec Nikola Lozina, Vincent Shogun, Julien Bert, Nacca, Paga, Anthony Alcaraz, Mujdat… et on en passe ! Tout est vrai ?

Je suis un vrai cœur d’artichaut ! Mais il ne faut pas confondre un bisou et une relation. J’ai la galoche fastoche, voilà ! (Rires.) Après c’est vrai que tous les producteurs rêvent d’avoir un couple dans leur programme, ils sont heureux de pouvoir se dire : « J’ai créé une vraie histoire ». On ne nous en parle jamais, on nous force encore moins, mais on sent que c’est ce qu’ils attendent…

Vous êtes en couple en ce moment ?

Oui, mais la seule chose que je peux vous dire c’est qu’il s’appelle Lorenzo, qu’il ne fait pas partie de ce milieu et qu’il me rend très heureuse. J’aimerais bien avoir une grande famille, comme celle dans laquelle j’ai grandi… Enfin déjà un enfant, ce sera pas mal !

Pourquoi être partie à Dubaï vous aussi ?

On ne va pas se mentir, pourquoi rester dans un pays où on te prend 60 % de ce que tu gagnes alors qu’ici, on ne nous prend quasiment rien ? Mais il n’y a pas que ça. À Dubaï, il fait beau toute l’année et puis surtout, c’est très sécurisé. On a envie de sortir sans avoir peur de porter une montre ou de se faire arracher son sac à main.

Peut-on avoir une idée de ce que vous avez gagné tous les mois ?

Je gagne entre 20 000 et 100 000 euros par mois. On n’a pas de fixe. Mais effectivement, pendant la période du confinement, on a gagné beaucoup plus que jamais auparavant. Tout simplement parce que les gens n’avaient que ça à faire, acheter en ligne. Ce que j’en fais ? Je vous laisse imaginer.

Dates clés

1. 1er juin 1989

Née à Versailles, Milla a des origines réunionnaises et italiennes. Son enfance se passe dans le sud de la France, dans une grande famille recomposée.

2. 2015

Elle fait ses débuts dans Les Princes de l’amour.Venue pour séduire Gabano, elle vit finalement une histoire d’amour avec Nikola Lozina.

3. 2019

Elle devient très populaire grâce au fameux ‘Y’a le mec à Milla’ de Julien Tanti, quand Mujdat, son copain d’alors, arrive dans Les Marseillais vs le Reste du monde alors qu’elle sort avec Nacca.

4. 2022

Diffusion du documentaire sur Miss Esthétique France qui dévoilera la grande gagnante du concours qu’elle va présenter.

À voir également : ALERTE TRANSFO ! Milla Jasmine : (re)découvrez sa métamorphose physique

Propos recueillis par Anabelle Gentez

Source: Lire L’Article Complet