17 mensonges pour Meghan Markle ?! Piers Morgan implacable

Piers Morgan continue de régler ses comptes avec Meghan Markle. L’animateur britannique accuse le couple de Sussex de “17 mensonges” au cours de leur interview avec Oprah Winfrey.

A propos de


  1. Meghan Markle


  2. Harry d’Angleterre

Il en remet une couche. En colère, Piers Morgan, dont Meghan Markle aurait demandé la tête selon plusieurs médias britanniques, continue de règler ses comptes. Ce mardi 6 avril, l’ex-animateur d’ITV pointe du doigt 17 affirmations fausses, exagérées ou invérifiables formulées face à Oprah Winfrey par le couple qui s’est exilé aux Etats-Unis, comme le rapporte le Daily Mail. “Il y a tellement de gros mensonges ridicules dans cette interview que franchement, à la fin, dire que je la crois reviendrait à dire que je crois Pinocchio a affirmé Piers Morgan avec ironie.

Des “mensonges” que Piers Morgan a tenu à évoquer en détails. Parmi les “fausses informations”, l’animateur évoque le mariage secret de Meghan Markle et du prince Harry. La duchesse de Sussex avait affirmé qu’elle s’était mariée avec le prince Harry trois jours avant les noces royales. L’archevêque de Canterbury avait dû sortir du silence pour rétablir la vérité. Autre affirmation de la duchesse de Sussex : Meghan Markle avait sous-entendu que son fils Archie n’avait pas eu le droit au titre de prince parce qu’il était métis. La réalité est plus complexe. Seuls les enfants d’un héritier direct au trône, comme c’est le cas des trois enfants du prince William, bénéficient du titre de prince ou de princesse.

Entre “exagérations” et “propos invérifiables”

Du côté des “exagérations”, Piers Morgan revient sur l’affirmation de Meghan Markle expliquant à la papesse de la télévision américaine qu’elle n’avait jamais fait de recherches sur la famille royale avant sa rencontre avec le prince Harry. Une information démentie par Omid Scobie et Carolyn Durand dans leur livre Finding Freedom. Naturellement, les deux participants à ce blind date ont fait leurs devoirs avec une recherche approfondie sur Google. Harry, qui a repéré Meghan sur les réseaux sociaux, était intéressé” affirment les journalistes dans cette biographie. Enfin, parmi les propos “invérifiables”, Piers Morgan évoque l’impossiblité de savoir si la Firme a refusé d’aider la duchesse de Sussex quand elle avait demandé de l’aide, confiant à Oprah Winfrey son mal-être et ses pensées suicidaires. Les soupçons de racisme proférés par le couple de Sussex semblent également difficiles à prouver selon l’animateur. Décidément, cette interwiew explosive diffusée le 7 mars dernier sur CBS continue de faire couler beaucoup d’encre au Royaume-Uni.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet