À Shanghai, une femme sans abris s’est confinée un mois avec son chien…dans une cabine téléphonique !

Alors que les cas positifs au Covid 19 repartent à la hausse en Chine et que Shanghai a lancé une politique 0 cas très stricte, une femme sans abris a été obligée de se confiner un mois avec son chien dans une cabine téléphonique.

On vous racontait hier qu’à Shanghai, un homme avait été déclaré mort du Covid 19 le 1er mai dernier et qu’il s’était finalement réveillé dans une housse mortuaire. Aujourd’hui, alors que la mégalopole de 26 millions d’habitants contraint ses habitants à rester chez eux dans le cadre d’une très stricte politique 0 cas Covid 19, on apprend sur la Toile qu’une femme sans abris a été obligée de se confiner dans une cabine téléphonique

Âgée d’une cinquantaine d’années, travailleuse immigrée sans abris, elle s’est confinée un mois avec son chien, avant d’être obligée de quitter son lieu de confinement. Comme le montrent des clichés du voisinage à travers lesquels on voit la police jeter ses affaires sur le trottoir et sceller la cabine téléphonique. Elle a ensuite été retrouvée par des journalistes de China Youth Daily, à qui elle a dit avoir déjà vécu dans une cabine téléphonique auparavant. L’histoire de cette femme a choqué les Shanghaïens, indignés par la sévérité de cette politique sanitaire renforçant fortement les inégalités.

Antoine F-M

À voir également : 

Source: Lire L’Article Complet