Affaire Daval : la "perversion" de Jonathann après le meurtre d’Alexia

Quatre ans après le meurtre de leur fille, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot publient un livre. Ils livrent des détails sordides sur ce qu’ils ont partagé avec Jonathann Daval, leur gendre et meurtrier de leur fille. Dans L’heure du Crime, diffusée sur RTL, le jeudi 28 octobre 2021, ils se confient.

  • Jonathann Daval
  • Isabelle Fouillot

C’est une affaire qui marquera à jamais les Français. Le 30 octobre 2017 à Gray-la-Ville, un corps est découvert. Il s’agira d’Alexia Daval. Quatre ans après le drame, ses parents, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot publient un livre, le jeudi 28 octobre 2021, Alexia, notre fille, dans lequel ils donnent leur version de ce qu’ils ont vécu. Pendant trois mois, les parents de la jeune femme consoleront, aideront et soutiendront leur gendre, Jonathann Daval qui jouera le veuf éploré. Mais ce dernier avouera être le meurtrier d’Alexia. Condamné à 25 ans de réclusion criminelle, l’homme aura fait basculer la vie de ce couple, qui se rappelle de moments très difficiles, qu’ils ont vécus avec l’assassin de leur fille. Pour la sortie de leur livre, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot ont accepté de se confier dans l’émission L’heure du Crime, diffusée sur RTL, le jeudi 28 octobre.

Isabelle Fouillot : « C’est lui qui a tout choisi »

A cette occasion, les parents d’Alexia évoquent la « perversion » de leur ancien gendre. « On a choisi quand même le monument funéraire avec lui, le cercueil, la couleur de l’intérieur du cercueil. C’est lui qui a tout choisi », explique Isabelle Fouillot. Jonathann Daval soutiendra ou fera semblant de soutenir ses beaux-parents dans leur deuil. Le présentateur de l’émission, Jean-Alphonse Richard raconte un autre événement tout aussi traumatisant : « Mais face à sa belle-mère, Isabelle Fouillot, il n’est plus le même homme. Isabelle Fouillot lui dit ‘bonjour’, reste calme et apaisante et lui montre avec la permission du magistrat, une photo d’Alexia tenant dans ses bras Happy, le chat du couple. Jonathann est décontenancé, perdu. A la fin de la confrontation, il demandera à parler en tête à tête avec sa belle-mère, se mettra à genoux devant elle, avouant qu’il était bien le meurtrier mais qu’il ne l’avait pas fait exprès ».

Ce chat, baptisé Happy, Jonathann Daval s’est en servi : « Il a fait emmener le chat Happy sur le cercueil d’Alexia pour que Happy se sente bien. Il nous disait qu’elle était toute bizarre et qu’il fallait qu’elle sente Alexia à travers le cercueil pour qu’elle soit bien. Le lendemain, il nous disait : ‘Bon, bah Happy va bien. Elle a retrouvé ses repaires’. Alors qu’elle a assisté au meurtre Happy », dévoile Isabelle Fouillot. « Si ça ce n’est pas de la perversion », déplore son époux. Des moments terribles pour les parents d’Alexia Daval.

Source: Lire L’Article Complet