Affaire Delphine Jubillar : 5 points pour mieux comprendre

FORMAT LONG – En décembre 2020, en pleine nuit, Delphine Jubillar s’est volatilisée. S’est-elle enfuie ? A-t-elle été enlevée ou même tuée ? Les hypothèses sont nombreuses, et les regards sont tournés vers deux hommes : son mari Cédric Jubillar, et un autre homme que l’infirmière de 33 ans avait rencontré. Quelques mois avant sa disparition, Dephine Jubillar avait fait part de son envie de divorcer…

Sommaire

  1. Les Jubillar, un couple en proie à des difficultés
  2. Cédric, le mari soupçonné
  3. Affaire Daval : une comparaison qui agace
  4. Le nouvel amour de Delphine
  5. Une disparition volontaire ?

A propos de

  1. Delphine Jubillar

Dix-neuf ans. C’est l’âge que Delphine et Cédric Jubillar avaient tous les deux, lorsqu’ils se sont rencontrés. Un coup de foudre. Après cette soirée de 2005, ils ne se quittent plus, emménagent ensemble, ont deux enfants, se marient. Quinze ans plus tard, en quelques heures, tout va basculer. Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, l’infirmière de 33 ans disparait. C’est à quatre heures du matin que Cédric Jubillar, selon ses dires, se serait rendu compte que son épouse n’occupait plus leur maison du Tarn. Depuis, plus personne n’a eu de ses nouvelles, alors que son téléphone portable a également disparu du domicile conjugal. Delphine n’a emporté aucune autre affaire… A-t-elle été enlevée ? Ou pire, tuée ?

Plus de trois mois après sa disparition, les enquêteurs n’ont toujours pas de réponses à leurs questions. Le sort de Delphine Jubillar émeut d’autant plus que cette jeune femme discrète, était appréciée de tous. A mesure que le temps passe, le trouble s’épaissit. Un couple qui était sur le point de divorcer, une femme qui avait retrouvé l’amour, des proches qui se déchirent… Récapitulatif de ce qu’on appelle désormais l’affaire Delphine Jubillar.

Les Jubillar, un couple en proie à des difficultés

Delphine et Cédric Jubillar étaient mariés depuis sept ans, quand l’infirmière a disparu. Malgré deux enfants, leur union battait de l’aile depuis un moment. C’est durant l’été 2020 que l’orage s’est abattu sur le couple. Pour la première fois, Delphine évoque son envie de divorcer. Ce n’était cependant pas la première fois que l’idée traversait l’esprit de la jeune trentenaire. “Dès 2018, elle a commencé à penser au divorce, mais elle a voulu donner une nouvelle chance à son mariage et la petite Elyah est arrivée,” a révélé une confidente de celle tristement devenue “la disparue du Tarn” au Parisien.

Un détail, semble-t-il anodin, avait suffisamment énervé Delphine : le jardin du domicile conjugal n’était pas encore terminé, alors que l’intérieur de la maison des Jubillar était méticuleusement ordonné. Plusieurs fois, elle avait fait la remarque à son époux qu’elle ne voulait plus d’un chantier à l’extérieur. Cédric avait fini par s’exécuter, leur fille Elyah – aujourd’hui âgée de 20 mois – était né, mais ce ne fut pas assez pour que le couple se retrouve. Cet été 2020, quand Delphine Jubillar souhaite acter leur divorce, son mari ne s’y oppose pas. Les époux semblent même d’accord sur les termes de leur séparation, comme la garde de leurs deux enfants. Alors qu’a-t-il pu se passer ?

Légende photo : Cédric et Delphine Jubillar, le jour de leur mariage, en juin 2013.

Cédric, le mari soupçonné

Les proches de Delphine Jubillar ne veulent pas croire à une disparition volontaire. Elle n’aurait pas pu laisser ses deux enfants, Louis et Elyah, derrière elle. Ni partir sans ses papiers d’identité ou sa carte bleue. S’il est le premier à avoir alerté la gendarmerie de la disparition de sa femme, Cédric Jubillar fait figure de principal suspect. Certains soutiennent qu’il n’aurait finalement pas supporté la demande de divorce de Delphine, d’autres qu’il n’était plus si résolu à partager la garde de leurs enfants.

Les articles consacrés à Cédric Jubillar dressent souvent un portrait peu flatteur de cet homme de 1,65 m. “Cédric n’était pas vraiment le gendre idéal”, a fait savoir un intime au Parisien. On le décrit encore comme “un écorché vif, un taiseux qui pouvait s’énerver pour un oui, pour un non”, “serviable” mais qui “refuse de se fondre dans le moule.” En résumé, Cédric Jubillar n’est “pas consensuel.

Sur BFMTV, un proche du couple a assuré, avec plus de précision, que l’homme de 33 ans était “quelqu’un qui avait tendance à dire des choses mal sur Delphine, à la rabaisser. Et d’ajouter : Il peut à des moments s’énerver pour n’importe quel sujet. Il peut réagir à n’importe quel moment au quart de tour. Je ne peux pas dire qu’il est coupable, mais j’ai mes doutes. Je garde mes doutes.” Des insinuations qui énervent Me Jean-Baptiste Alary. L’avocat de Cédric Jubillar a fait savoir auprès de nos collègues de Femme Actuelle que “toutes ces descriptions-là sont pétries de morales et de jugements préconçus.” Autre personne touchée par ces papiers, la mère de Cédric Jubillar, qui n’a pas hésité à écrire une lettre ouverte sur Facebook en demandant que cela cesse.

Légende photo : Cédric et Delphine Jubillar. Photo collection privée.

Affaire Daval : une comparaison qui agace

Un couple, un homme, une femme, des tensions, un divorce… Impossible de ne pas penser à une autre célèbre affaire quand on évoque la disparition de Delphine Jubillar : l’affaire Daval. À l’automne 2017, Alexia Daval avait été tuée, puis brûlée par son mari Jonathann Daval, qui avait d’abord crié son innocence, pris part aux recherches avec la police, avant de tout avouer. Dans une interview accordée à La Dépêche, en décembre dernier, Me Jean-Baptiste Alary, avocat de Cédric Jubillar, refusait d’en dire trop sur l’état de son client, et regrettait déjà les comparaisons avec l’affaire Daval.

“J’ai pour instruction et c’est la position que je partage de ne pas parler sur des choses que l’on ne connaît pas…“, expliquait le conseil. Et de poursuivre : “Je ne veux pas tomber dans les travers d’un dossier avec lequel on fait un peu trop le rapprochement aujourd’hui.” Me Jean-Baptiste Alary en avait profité pour pousser un coup de gueule et avait demandé d'”arrêter” les comparaisons. “Si l’on n’avait jugé le dossier Daval que dans deux mois, personne ne ferait le rapprochement. C’est le calendrier qui est malheureux et les comparaisons hâtives et insupportables,” avait-il conclu alors que le procès du mari d’Alexia Daval venait de se terminer.

Légende photo : La disparition Delphine Jubillar relayée dans plusieurs médias. Ici dans le journal de 20 heures de TF1.

Le nouvel amour de Delphine

Après avoir exprimé sa volonté de divorcer, la mère de Louis et Elyah était devenue une nouvelle femme. De l’aveu de ses amies, l’infirmière “avait changé d’attitude”, “elle était ailleurs, passait son temps sur son téléphone”, “elle sortait davantage, faisait attention à elle, se maquillait davantage“. Ronan Folgoas, reporter au service police-justice du Parisien, a lui aussi fait le portrait d’une jeune trentenaire en pleine métamorphose. Et pour cause : les enquêteurs ont fini par découvrir que Delphine Jubillar avait rencontré un homme par internet.

Cédric Jubillar a-t-il craqué en le découvrant lui-même ? A Femme Actuelle, Me Jean-Baptiste Alary a confié que ce n’était pas une surprise pour son client :Il se doutait bien, vu le temps qu’elle passait à échanger sur son téléphone, qu’elle était en train d’organiser sa vie ailleurs. Une vie de célibataire ou une vie de couple. Je ne pense pas qu’il ait eu connaissance d’une liaison consommée.” Cédric Jubillar aurait pris conscience de ce qui se tramait, en épluchant des relevés de compte et en constatant des paiements pour des locations de voitures, des chambres d’hôtel et autres nuitées.

A défaut d’officialiser cette liaison auprès de son époux, Delphine Jubillar se serait confiée sur son mystérieux confident à ses proches. Comme elle l’a raconté au Parisien, Hélène, une de ses amies, l’aurait mise en garde contre cet homme habitant Montauban :Elle me disait que cette personne lui faisait du bien et qu’elle pouvait lui parler de tout. Mais je ne sais pas de qui il s’agissait. Je lui avais juste conseillé de faire attention…” L’identité du “confident” de Delphine reste une énigme, même pour son entourage : “Nous avions fini par deviner qu’il y avait quelqu’un dans sa vie, mais nous n’en savions pas plus. Delphine était très discrète.”

Légende photo : Delphine Jubillar. Photo collection privée.

Une disparition volontaire ?

Alors que pour certains, Delphine Jubillar a été enlevée, voire pire, tuée, d’autres n’excluent qu’elle ait décidé de tout abandonner pour débuter une nouvelle vie. Cette dernière hypothèse, son amie Hélène ne la soutient pas du tout. “Elle aimait trop ses deux enfants pour les quitter comme ça, d’un coup. Je la revois encore marcher en direction de l’aire de jeux avec sa petite Elyah dans la poussette et Louis sur son vélo…“, s’est-elle émue au Parisien.

Pourtant, d’après les confidences d’un enquêteur du web à La Dépêche du midi, Delphine Jubillar aurait très bien pu tout plaquer. “Il est possible que Delphine Jubillar soit vivante. Nous avons enquêté avec des faux profils pour nous protéger, en constituant des groupes pour essayer d’échanger sur toutes les hypothèses et recueillir des faits“, explique-t-il. Et de révéler : “Des éléments comme son téléphone peuvent le laisser penser, même si le temps ne joue pas pour cette hypothèse. Nous avons des éléments qui laissent penser que Delphine serait partie d’elle-même du domicile. Une intime conviction partagée par l’oncle de la jeune femme, qui la croit capable d’avoir fui son foyer. A ce jour, le mystère reste entier.

Légende photo : Delphine Jubillar. Photo collection privée.

Crédits photos : Facebook / Direction artistique Gala

Autour de

Source: Lire L’Article Complet