Affaire Delphine Jubillar : l'infirmière avait déjà disparu une première fois à l'été 2020

Un an après la disparition de Delphine Jubillar, l’enquête se poursuit. Dans les colonnes du Parisien, le 2 décembre 2021, une amie proche de l’infirmière portée disparue a déclaré que ce n’était pas la première fois que la mère de famille disparaissait…

  • Delphine Jubillar

Delphine Jubillar a disparu le 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines dans le Tarn. Depuis maintenant plus d’un an, les enquêteurs tentent de retrouver la trace de l’infirmière. Alors que ses amies, frères et sœurs, mais aussi cousines, organisent chaque semaine des battues citoyennes pour retrouver une trace de l’infirmière dans la région, Cédric Jubillar, le mari de la disparue, est toujours en prison. Le 18 juin 2021, après deux jours de garde à vue musclée, le père de famille est écroué pour « homicide sur conjoint ». Pendant son interrogatoire, le père de famille âgé de 34 ans révèle aux enquêteurs que sa femme est sortie pour promener les chiens en pleine nuit. « Pourquoi aurait-elle quitté la maison en pleine nuit ? », lui demandent les gendarmes. Et Cédric Jubillar de déclarer : « Pour sortir les chiens, hier soir. Je lui ai peut-être demandé. En tout cas, je les ai retrouvé dehors, sans comprendre ce qu’ils faisaient là », explique-t-il. Dans la foulée, le voisinage proche des Jubillar dément les propos du mari de Delphine Jubillar, en affirmant que les deux boules de poils avaient pour habitude de rester dehors…

Delphine Jubillar disparue à l’été 2020

Le 2 décembre 2021, une amie proche de Delphine Jubillar, disparue il y a plus d’un an, a donné une interview au Parisien. On apprend ainsi que l’infirmière de 34 ans avait déjà disparu une première fois, quelques mois avant que sa disparition ne fasse l’objet d’une enquête. « Delphine avait déjà disparu pendant quelques heures l’été précédent », révèle-t-elle, avant de s’épancher sur le comportement étrange de Cédric Jubillar. « Cédric a un comportement étrange dès les premières heures qui suivent la disparition de sa femme », explique-t-elle. Et d’ajouter : « Le fait qu’il mette du linge dans une machine à laver à 5 heures du matin participe, selon moi, de sa volonté de dissimuler quelque chose. Même si je ne sais pas quoi précisément. » Incarcéré à la prison de Seysses, Cédric Jubillar clame toujours haut et fort son innocence. Rappelons que Cédric Jubillar reste, à l’heure actuelle, présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Source: Lire L’Article Complet