Affaire Delphine Jubillar : quel avenir pour ses enfants ?

Alors que Cédric Jubillar est mis en examen pour “homicide volontaire sur conjoint”, six mois après la disparition de son épouse Delphine Jubillar, des interrogations subsistent sur l’avenir de leurs deux enfants.

L’affaire semble avoir connu un rebondissement décisif. Placé en garde à vue mercredi, Cédric Jubillar a été mis en examen et incarcéré 48h plus tard pour “homicide volontaire sur conjoint” suite à la disparition de l’infirmière tarnaise. Une annonce faite par le procureur de la République de Toulouse au cours d’une conférence de presse où l’on en a appris plus sur les versions contradictoires données par l’accusé, qui aurait mal vécu la rupture avec son épouse. S’il nie toujours les faits, et qu’il reste présumé innocent jusqu’au jugement définitif de l’affaire, l’homme de 33 ans aurait également pu se montrer “brutal, grossier et violent, y compris avec les enfants” selon Dominique Alzéari.

L’avenir des deux enfants, qui préoccupe beaucoup dans la ville d’origine de l’infirmière, a aussi été abordé. “Le juge des enfants du tribunal judiciaire d’Albi a été saisi immédiatement, il y a donc une assistance éducative qui est en place, a assuré le procureur de la République de Toulouse. Actuellement confiés à leur grand-mère, Louis (6 ans) et Elyah (18 mois) pourraient bientôt retourner chez un autre membre de la famille. “Dans le dernier état et sous réserve des décisions du juge des enfants, il semblerait que les enfants vont être confiés à un autre membre de la famille, qui pourrait être la soeur de Delphine Jubillar, a-t-il ajouté.

Affaire Delphine Jubillar: Cédric Jubillar "pouvait se montrer brutal, grossier, agressif, y compris avec ses enfants", selon le procureur pic.twitter.com/XCEvfmDn9p

Le fils de Delphine Jubillar a entendu une violente dispute

Avant la mise en examen de Cédric Jubillar, Louis a fait une révélation incriminant son père. Lors de la nuit où l’infirmière a disparu, le jeune garçon aurait assisté à une altercation entre ses parents. “Vers 23 heures, lorsqu’il va se coucher après avoir fait un câlin à sa mère, il entend une violente dispute entre les parents“, a précisé Dominique Alzéari sur le garçon, qui savait aussi que sa maman avait une liaison avec un autre homme. Une dispute confirmée par deux voisines ayant entendu des cris stridents et de détresse d’une femme, qui vont disparaitre et s’arrêter dans la nuit”. De quoi laisser penser au procureur de la République de Toulouse qu’il pourrait s’agir d’un “homicide conjugal“.

Crédits photos : Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet