Affaire des dîners clandestins : Quels événements ont eu lieu chez Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy ?

Pierre-Jean Chalençon et le chef Christophe Leroy sont en pleine polémique, depuis un reportage de M6 dévoilant l’existence de dîners clandestins à Paris. Libération a fait la liste des événements organisés ces dernières semaines.

Pierre-Jean Chalençon

La polémique ne semble pas près de s’éteindre : depuis le 2 avril, date de diffusion d’un reportage de M6 dévoilant l’existence de dîners clandestins à Paris, la colère gronde. Particulièrement contre Pierre-Jean Chalençon, dont on pouvait voir des images d’une soirée organisée au sein de son Palais Vivienne. Depuis, le collectionneur multiplie les passages sur les plateaux de télévision, pour nier l’organisation de soirées, mais admettre la tenue d’évènements, puis évoquer un poisson d’avril, avant d’admettre que des invités ont bien payé un menu à 220 euros par Christophe Leroy. Bref, les explications de Pierre-Jean Chalençon sont ambiguës, et la justice enquête désormais.

Dans la tourmente également, le chef Christophe Leroy reste silencieux. S’il ne se justifie pas sur la soirée filmée par les caméras de M6, il ne s’exprime pas non plus sur les nombreux autres événements organisés, au Palais Vivienne mais également dans son propre domicile, dont Libération vient d’établir la (longue) liste.

Longue liste de “repas payants”

“Malgré les restrictions sanitaires qui pèsent sur les restaurateurs, nous avons retrouvé la trace de plusieurs repas privés, soumis à réservation, organisés au palais Vivienne et dans l’appartement de Christophe Leroy”, écrit la cellule Checknews de Libération. Au Palais Vivienne, deux “conférences” ont été organisées le 11 et le 13 mars. A chaque fois, des publications sur les réseaux sociaux laissent penser que ces conférences étaient des “repas organisés et payants”, selon Libération. En outre, le Leroy’s Club proposait de privatiser le Palais Vivienne pour “déjeuner dans un mobilier d’époque mais aussi de vous réfugier dans un salon de thé très chic, loin de la frénésie parisienne”.

Ce n’est pas tout, Christophe Leroy aurait également organisé des “dîners privés et payants”, chez lui, dont deux “conférences-déjeuners”, le 18 puis le 26 mars. Selon des sources interrogées par Libération, la disposition du domicile de Christophe Leroy ne permettait pas d’inviter plus d’une dizaine de personnes lors de ces conférences. C’est désormais à la justice de trancher concernant la légalité de ces événements. D’ailleurs, à cet effet, le domicile de Christophe Leroy a été perquisitionné.

Source: Lire L’Article Complet