Affaire Estelle Mouzin : le père de la jeune fille très remonté contre Monique Olivier

19 ans après la disparition d’Estelle Mouzin, son père Éric a déploré, dans une interview à RTL le samedi 8 janvier 2022, ne pas pouvoir faire confiance à Monique Olivier, dont on essaye d’obtenir des informations sur son meurtre.

  • Monique Olivier
  • Michel Fourniret

Éric Mouzin espère toujours retrouver le corps de sa fille Estelle. Si Monique Olivier pourrait donner des informations précieuses quant à l’endroit où elle a été enterrée, le père de la jeune fille disparue ne se fie pas à ce qu’elle déclare. Au micro de RTL le samedi 8 janvier 2022, il est monté au créneau contre la femme de Michel Fourniret, emprisonnée à perpétuité. « On ne peut pas avoir confiance en cette personne« , a-t-il asséné. Avant de nuancer : « Par contre, on peut avoir confiance dans le travail d’analyse, de recoupement et de mise en perspective des informations qu’elle donne« .

D’après lui, elle est « manipulatrice » comme le tueur en série dont elle était la complice. « Elle ne dit jamais les choses de façon claire« , a-t-il souligné, avant de dresser une longue liste de ses déclarations contradictoires. « Elle a commencé par dire que l’appel téléphonique était faux, après elle a fini par dire que c’était elle qui l’avait passé. Après, elle a fini par dire que Fourniret était très certainement en reconnaissance ce jour-là. Deux ans après, elle a fini par dire que oui, peut être-Estelle. Quelques mois après, elle a reconnu qu’elle avait vu Estelle alors qu’elle a dit qu’elle ne l’avait jamais vue. Après, elle a expliqué sa participation à l’assassinat et à l’enterrement d’Estelle« , a énuméré Éric Mouzin.

« Deux criminels qui sont particulièrement pervers »

Juste avant, il avait lancé une pique à Monique Olivier, sans la nommer : « Le problème que nous avons –quand je dis ‘nous’, c’est la juge d’instruction et tous les gens qui sont concernés par le dossier–, c’est d’obtenir des informations de la part de deux criminels qui sont particulièrement pervers« . Michel Fourniret, qui avait reconnu le meurtre d’Estelle Mouzin le 6 mars 2020, est mort le 10 mai 2021. « Il n’en reste plus qu’une qui annonce, interrogatoire après interrogatoire, des petits éléments qui sont parfois contradictoires« , a déploré le père de la fillette enlevée en janvier 2003 à Guermantes [Seine-et-Marne]. Comme tous les ans, une marche silencieuse a été orchestrée le samedi 8 janvier 2022 pour lui rendre hommage.

Source: Lire L’Article Complet