Affaire Jubillar : Cédric Jubillar aurait tenté de vendre des photos à des magazines pour de l’argent

Selon les dernières infos du journal La Dépêche, datées du dimanche 3 octobre 2021, Cédric Jubillar aurait voulu vendre des photos de sa femme contre d’importantes sommes d’argent. Delphine Jubillar est portée disparue depuis le 15 décembre 2020.

  • Delphine Jubillar

Le 15 décembre 2020, Delphine Jubillar disparaissait dans des circonstances toujours méconnues. Depuis, à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, la question demeure : qu’est-il arrivé à l’infirmière de 33 ans ? Dans son édition du dimanche 3 octobre 2021, le journal La Dépêche dévoile les détails de cette fameuse journée du 15 décembre 2020, des détails encore inconnus à ce jour. Ainsi, les journalistes affirment qu’après les faits, des écoutes téléphoniques, faites par les enquêteurs, ont révélés que Cédric Jubillar souhaitait vendre des photos à Paris Match ou encore à la chaîne de télévision TF1. Le but : récolter de l’argent. Cédric Jubillar aurait demandé, en échange de ces clichés, « plusieurs milliers d’euros« , comme l’affirme le journal. L’article avance aussi que, dès le 16 décembre 2020, le mari de l’infirmière disparue a effectué des retraits sur leur compte en banque.

Et si la disparition de Delphine Jubillar était liée à l’argent ?

Selon le quotidien, le jour de sa disparition, Delphine Jubillar s’est rendue à sa banque, à Albi. Le but : changer ses codes de carte bleue et clôturer le compte commun qu’elle partage avec son mari, Cédric. Toujours selon La Dépèche, le couple avait des problèmes financiers et alors que le divorce approchait à grand pas, l’infirmière ne souhaitait plus que son conjoint ait accès aux comptes de la famille.

« Les gendarmes de la section de recherches de Toulouse ont minutieusement disséqué les comptes bancaires du couple« , détaillent ainsi nos confrères de La Dépeche. Mais ce n’est pas tout. Selon les informations des journalistes du quotidien régional, Cédric Jubillar aurait évoqué un « clash » a propos du compte commun du couple lors de ses premières déclarations auprès des gendarmes.

Aux premières lueurs de l’enquête, les gendarmes avaient d’abord évoqué la jalousie comme possible mobile. En effet, Delphine Jubillar entretenait une relation extra-conjugale depuis mai 2020. A cette époque, elle rencontre celui que toute la presse surnommera « le confident de Montauban« . Entre Delphine et son amant, c’est le coup de foudre. L’infirmière retrouve la joie de vivre et demande, dans la foulée, le divorce. Delphine Jubillar avait alors pour projet de refaire sa vie au côté de son amant, lui aussi marié et père d’un petit garçon en bas âge. « Je lui disais souvent que notre relation était comme une évidence. Delphine me reprenait et disait : ‘Non, c’est une providence' », confiait l’amant de Delphine Jubillar au Parisien, le 17 juin 2021.

Pour rappel, Cédric Jubillar est toujours présumé innocent dans l’affaire de la disparition de sa femme.

A lire aussi : « Une affaire française » : pourquoi la tombe du petit Grégory est-elle toujours vide ?

Source: Lire L’Article Complet