Agathe Auproux "le coeur en miettes", l'ancienne chroniqueuse de TPMP interpelle Brigitte Macron

Ce vendredi 13 janvier 2023, Agathe Auproux s’est saisie de son compte Instagram pour prendre la parole et alerter sur le harcèlement scolaire suite au malheureux suicide de Lucas à lâge de 13 ans.

Une disparition tragique. Samedi 7 janvier 2023, le jeune Lucas, 13 ans, a mis fin à ses jours en raison du harcèlement scolaire dont il était victime dans son établissement scolaire. Scolarisé au collège Louis-Armand de Golbey, dans les Vosges, l’adolescent était la cible de « harcèlement commis par des élèves, en raison de son homosexualité, depuis plusieurs mois », comme le rappelle le procureur de la République, Frédéric Nahon, dans un communiqué.

Un suicide a un très jeune âge qui a énormément fait réagir sur les réseaux sociaux. En effet, beaucoup de personnalités publiques ont tenu à tirer la sonnette d’alarme. Parmi elles, l’animateur Christophe Beaugrand : « À tous ceux qui pensent qu’il ne sert à rien de lutter contre l’homophobie à l’école, à tous ceux qui ne comprennent pas que des insultes peuvent tuer… regardez le visage de Lucas, 13 ans, victime de harcèlement homophobe », a écrit le présentateur via son compte Instagram tandis que le chorégraphe Yanis Marshall s’est quant à lui déplacé sur le plateau de BFM TV pour raconter son propre harcèlement scolaire lié à l’homophobie.

Une ancienne chroniqueuse de TPMP réagit

Sur Instagram, Agathe Auproux a elle aussi réagi à ce drame. « J’ai le cœur en miettes, quelle horreur », a-t-elle écrit en légende d’une vidéo postée sur Instagram par le média Brut pour résumer le fait divers.

Par la suite, Agathe Auproux a partagé une story dans laquelle elle demande à ses abonnés si, tout comme Brigitte Macron, ils sont favorables au retour de l’uniforme dans les collèges et lycées pour gommer les différences entre les élèves et ainsi tenter de réduire le harcèlement.

L’ancienne chroniqueuse a également fait savoir qu’elle était également pour : « Sans penser naïvement qu’un uniforme aurait le pouvoir magique d’annuler toutes les inégalités, je pense comme beaucoup qu’il pourrait en revanche effectivement gommer un peu les différences locales entre les élèves », a-t-elle écrit.

Et d’ajouter : « Je pense qu’il est primordial de se faire de tout ce qui permet ce gommage même minime, dans une société de plus en plus dictée par l’apparence […]. Le pire étant l’immobilisme, tentons des choses. Et surtout, demandons directement aux élèves, aux collégiens et aux lycées », a conclu Agathe. Qui a dit que les influenceuses ne parlaient que chiffon sur Intagram ?

À voir aussi :

L.Z.

Source: Lire L’Article Complet