Alain Delon et Jean-Paul Belmondo : les incroyables anecdotes de Nicole Calfan sur le tournage de Borsalino

A l’occasion de la diffusion du film Borsalino, dimanche 9 janvier 2022 à 21h05 sur W9, Nicole Calfan, âgée de 22 ans lorsqu’elle a joué dans ce film culte avec Jean-Paul Belmondo et Alain Delon, a livré d’incroyables anecdotes de tournage à Télé Star.

  • Alain Delon
  • Jean-Paul Belmondo

Le film culte Borsalino de Jacques Deray, avec comme têtes d’affiche les monstres sacrés du cinéma français Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, est diffusé dimanche 9 janvier 2022 à 21h05 sur W9. Pour l’occasion, Nicole Calfan, qui n’avait que 22 ans lorsqu’elle est apparue dans ce long-métrage, a répondu aux questions de nos confrères de Télé Star. L’actrice a révélé d’incroyables anecdotes de tournage. Elle explique notamment comment s’est déroulé son casting : « Alain Delon et Jean-Paul Belmondo me font face. Imaginez ce que ça représente comme pression pour une débutante. Détail cocasse, il y avait tellement de candidates que le maquilleur Michel Deruelle n’avait pu me préparer qu’un seul côté du visage. Il fallait donc que j’auditionne quasiment de profil ! Après mon passage, Alain Delon me raccompagne à la porte et me glisse : ‘À bientôt Mademoiselle…’. Cela voulait dire que j’étais prise« .

« Borsalino » : un tournage marathon pour Nicole Calfan

Vient ensuite le début du tournage. Un véritable marathon pour la jeune comédienne, car elle devait tourner le matin dans le Sud, et retourner à Paris le soir pour jouer une pièce à la Comédie-Française. Heureusement pour elle, Alain Delon, qui a récemment fêté ses 86 ans, l’a tout de suite rassuré : « Delon m’avait dit : ‘Je vous donne ma parole d’homme que vous ne serez jamais en retard’. Une promesse qu’il a d’ailleurs tenu. « Sur le coup de 17 heures, il disait : ‘C’est l’heure de la petite !’. Son chauffeur m’emmenait aussitôt à l’aéroport, je me maquillais dans l’avion, mes parents m’attendaient à Orly et m’emmenaient au Français. Heureusement, je n’arrivais qu’à l’acte III de L’Avare !« , se souvient-elle.

L’actrice est également revenue sur sa relation avec Jean-Paul Belmondo, qui s’est par le passé retrouvé pantalon aux chevilles face à un membre de la famille royale d’Angleterre. « Entre les prises, on jouait ensemble des répliques du répertoire car il avait rêvé d’entrer à la Comédie-Française. Sur le tournage, voyant que j’étais crevée par ce rythme entre Paris et Marseille, il me faisait boire du Fernet-Branca (alcool italien) pour me retaper ! », déclare-elle.

Source: Lire L’Article Complet