Alec Baldwin veut que des policiers soient présents sur les tournages

Alec Baldwin pense avoir une solution pour éviter que le
drame du tournage de Rust ne se reproduise : l’acteur veut qu’un officier de police soit présent sur le plateau de chaque film qui manipule des armes à feu, pour superviser leur utilisation. C’est en tout cas ce qu’il a réclamé dans un post sur Twitter et
Instagram.

« Chaque plateau de cinéma ou de télévision qui utilise des armes, factices ou non, devrait avoir un officier de police sur le plateau, engagé par la production, pour contrôler spécifiquement la sécurité des armes », a-t-il posté, presque trois semaines après le drame qui a endeuillé le tournage du western, au Nouveau-Mexique.

Pistes brouillées

Lorsqu’il a tiré avec le pistolet qui a accidentellement tué Halyna Hutchins, le 21 octobre dernier, Alec Baldwin pensait qu’il était « cold », un terme employé sur les plateaux de cinéma pour décrire une arme « sans danger », donc non chargée, ou chargée de balles à blanc. Alors qu’il répétait la scène, le coup est parti, abattant la directrice de la photographie. Deux des personnes responsables des armes à feu, l’armurière Hannah Gutierrez-Reed, et l’assistant-réalisateur Dave Halls, ont été implicitement mis en cause dans l’incident. Mais l’enquête de police, plutôt discrète, n’a pour le moment en aucune manière donné de piste sur la thèse privilégiée par les autorités. L’avocat de l’armurière a de son côté laissé entendre qu’un
sabotage intentionnel pouvait être à l’origine de cet accident mortel.

Reste à savoir si la présence d’un policier aurait pu changer quoi que ce soit à ce qui ressemble de toute façon à une erreur humaine.

Source: Lire L’Article Complet