Alice Taglioni : pourquoi son passage dans Hélène et les Garçons l’a dégoûtée du métier

A nos confrères de Gala, Alice Taglioni a révélé une tâche sur son très beau CV. L’actrice a reconnu avoir très mal vécu son apparition dans Hélène et les garçons en raison des conditions de tournage particulières.

Alice Taglioni

Si Alice Taglioni a pris un peu de distance avec sa carrière sur le grand écran, elle n’en affiche pas moins un CV remarquable. De ses rôles de femme fatale dans les comédies Mensonges et trahisons et plus si affinités… (2004) et La Doublure (2006) à ses personnages moins glamour dans La proie ou Cookie, la nouvelle membre des Enfoirés s’est fait une place au soleil. Au point de voir son nom régulièrement au générique de téléfilms ces dernières années. Mais sa vie de famille recomposée bien remplie la contraint à effectuer quelques concessions sur sa vie professionnelle. Pour nos confrères de Gala, la compagne de Laurent Delahousse a accepté de revenir sur son parcours, débuté dans des cabarets et des clubs qui lui ont donné la passion du théâtre. De bons souvenirs, au contraire de son premier rôle dans la sitcom Hélène et les garçons à l’âge de quinze ans, qu’elle souhaite effacer de sa mémoire.

“Si à l’époque, il y avait déjà eu Me Too…”

Son témoignage sur l’ambiance qui régnait sur le plateau de tournage est en effet terrible…et, avec le recul, prémonitoire. “J’en n’ai pas un très bon souvenir parce que je peux vous dire que si à l’époque il y avait déjà eu Me Too… je sais que je m’étais sentie un peu mal à l’aise“, consent-elle, parvenant difficilement à trouver ses mots.

Et d’avancer les raisons de son mal-être :Je me sentais un peu reluquée. Il faut vraiment dire ce qui est. Du coup, ça ne m’avait pas du tout donné envie de côtoyer ce milieu-là.” Alice Taglioni n’est pas la seule personnalité connue à avoir effectuer ses débuts de comédienne dans l’une des sitcoms AB. Mais ni Julie Gayet (Premiers baisers), ni Alexandra Lamy (Le miracle de l’amour) ne s’étaient plaintes jusqu’ici du traitement réservé aux figurants de ces feuilletons.

Source: Lire L’Article Complet