Alizée : pourquoi son divorce avec Jérémy Chatelain reste un « échec »

En 2012, Alizée et Jérémy Chatelain, qui a fêté ses 37 ans ce mardi 19 octobre, divorçaient. Un moment difficile à vivre pour la chanteuse qui a vécu cette séparation comme un véritable « échec », comme elle le confiait dans l’émission Les maternelles en 2015.

Leur histoire aura duré neuf ans. Si Alizée file aujourd’hui le parfait amour avec Grégoire Lyonnet, fut un temps où l’interprète de Moi… Lolita n’avait d’yeux que pour Jérémy Chatelain. Rencontré en mars 2003, le couple se dira « oui » quelques mois plus tard à Las Vegas. De leur union, naîtra une petite fille, Annily, aujourd’hui âgée de seize ans. Malheureusement, après neuf ans d’amour, le couple se séparera en 2012. Si Jérémy Chatelain, qui fête ses 37 ans ce mardi 19 octobre, s’est très peu exprimé au sujet de ce divorce, cet événement a été très mal vécu par la chanteuse, comme elle le confiait dans l’émission Les maternelles sur France 5 en 2015.

« J’avais l’impression que c’était un échec. Quand j’étais petite, je voulais fonder une famille avant d’être chanteuse. Mes parents n’étant en plus pas divorcés, j’ai eu l’impression d’avoir raté ce qu’ils avaient réussi », déplorait-elle alors, avant d’expliquer comment elle avait annoncé la nouvelle à sa fille Annily : « Ça a été dur, mais les enfants sentent les choses. Je pars du principe que quel que soit l’âge de l’enfant, il faut dire la vérité et leur expliquer les choses comme à des adultes. Leur dire : ‘Voilà, on ne s’entend pas, tu vois bien qu’on se dispute et tu vois bien qu’on sera plus heureux si on n’est plus ensemble.’ Et elle a compris.« 

« Ce fut très compliqué »

Malgré tout, cette épreuve a laissé quelques séquelles à Alizée, qui a accueilli une deuxième fille depuis. « C’est le moment le plus dur que j’ai eu à vivre en tant que maman« , soupirait-elle au micro de MFM Radio. Et de poursuivre : « Ce fut très compliqué de lui expliquer que malgré cette séparation, son père et moi serions toujours là pour elle et l’aimerions toujours autant« . Un mal pour un bien, puisque cette séparation lui permettra de rencontrer son futur époux et d’agrandir sa famille, avec l’arrivée de la petite Maggy, qui fêtera ses deux ans le 24 novembre prochain.

Crédits photos : bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet