Amel Bent : pourquoi Vitaa est devenue sa "hantise" ?

Invitée sur le plateau de l’émission Quotidien vendredi 1er octobre 2021, aux côtés de Jean-Paul Gaultier, Amel Bent a révélé pourquoi Vitaa, qui a travaillé avec elle sur son nouvel album, était devenue sa « hantise » dans le studio d’enregistrement.

  • Amel Bent

Figure incontournable de la scène musicale française depuis qu’elle a été révélée sur M6 au sein du télé-crochet Nouvelle Star, Amel Bent a sorti un tout nouvel album le vendredi 1er octobre 2021. Sur ce nouveau disque, baptisé Vivante, la chanteuse travaillé avec plusieurs artistes de renom comme Camélia Jordana, Dadju, Slimane, Hatik, Ben Mazué et surtout Vitaa. La compagne de Patrick Antonelli est justement revenue sur sa collaboration avec cette dernière durant son passage sur le plateau de l’émission Quotidien, présentée par Yann Barthès le vendredi 1er octobre 2021 sur TMC.

« Ce que je retiens c’est vraiment la passion qu’ils ont mis dans ce projet. Je crois que tous ces artistes ont fait cet album avec moi comme si c’était le leur. C’est vraiment incroyable et j’espère que cet album aura du succès« , a tout d’abord déclaré Amel Bent, en guise d’introduction, avant que le présentateur du talk-show ne lui demande de citer le nom de l’artiste qu’elle a trouvé « le moins bon«  sur ce disque. Bien que Yann Bathès lui ai rapidement signifié qu’il « déconne » en posant cette question, la chanteuse, dont la mère a obtenu son diplôme à l’âge de 56 ans, semblait réellement vouloir répondre.

Amel Bent sur Vitaa : « Elle a été assez dure avec moi pour me déconstruire de certains trucs »

« La moins bonne, et en même temps je lui en ai voulu, et je l’aime d’amour pour ça, c’est peut-être Vitaa« , a révélé la musicienne. Bien évidemment l’animateur de Quotidien a cherché à en savoir d’avantage en lui demandant tout simplement pourquoi elle a cité le nom de Vitaa. « Parce qu’à un moment donné elle est peut-être sortie de son rôle d’auteur et de compositrice pour ce disque. Elle est devenue ma hantise en studio. C’est-à-dire qu’elle a été assez dure avec moi pour me déconstruire de certains trucs. D’une cage que j’ai construite toute seule à la longue en disant : ‘Ça c’est pas du Amel Bent, ça je ne peux pas le faire, je ne dois pas le faire…’. Elle a forcé, elle a cassé des murs, et je lui en veux absolument pas« , a expliqué celle qui sera bientôt comédienne dans un téléfilm produit par France 3.

Source: Lire L’Article Complet