Angelina Jolie s’est « disputée » avec Brad Pitt à cause d’Harvey Weinstein

Le tacle arrive à point nommé, en pleine bataille judiciaire entre Angelina Jolie et son ex-mari, Brad Pitt, pour la
garde de leurs enfants. Dans une interview pour le Guardian, à l’occasion de la sortie de son livre Know Your Rights, l’actrice n’a pas hésité à évoquer les liens entre la star de Seven et
Harvey Weinstein. Elle qui avait déclaré en 2017 avoir été victime d’une tentative d’agression sexuelle de la part du producteur à 21 ans, alors qu’elle jouait dans le film Playing by Heart, produit par Miramax, est revenue sur cet épisode douloureux.

« Si vous sortez de la pièce, vous pensez qu’il a tenté quelque chose, mais qu’il a juste échoué. Mais en fait, la vérité c’est que juste cette tentative, et avoir été la cible de cette tentative, c’est une agression. La vérité est que la tentative et l’expérience de la tentative, c’est une agression (…) C’était quelque chose auquel je devais échapper. Je suis restée à l’écart et j’ai prévenu les gens à son sujet. Je me souviens avoir dit à Jonny (Lee Miller), mon premier mari, qui était génial à ce sujet, de faire passer le mot aux autres gars – ne laissez pas les filles seules avec lui. On m’a proposé de faire The Aviator, mais j’ai refusé parce qu’il était impliqué. Je n’ai plus jamais collaboré ou travaillé avec lui. C’était dur pour moi quand Brad l’a fait », a-t-elle confié, en référence à Inglourious Basterds, de Quentin Tarantino et produit par la Weinstein Company en 2009, et Killing Them Softly, distribué par la société du producteur déchu en 2012.

« On s’est battu à ce sujet. Ça m’a beaucoup blessée », a-t-elle ajouté.

Protéger sa famille

Pour autant, Angelina Jolie affirme dans l’interview qu’elle ne cherche pas à balancer sur Brad Pitt sans raison. Il s’agit simplement de « protéger » sa famille. « Je ne suis pas le genre de personne qui prend des décisions comme celle-là à la légère. Il m’a fallu beaucoup de temps pour me retrouver dans une position où j’ai senti que je devais me séparer du père de mes enfants… », a-t-elle expliqué.

Quoi qu’il en soit, cette agression par médias interposés fait déjà réagir. Pas Brad Pitt, qui a sans doute compris qu’il avait tout intérêt à rester discret, mais quelqu’un qui n’a plus rien à perdre : Harvey Weinstein. Le producteur, qui purge une peine de 23 ans de prison pour agression sexuel et viol (et qui n’est pas au bout de son marathon judiciaire), a réagi depuis sa cellule de Los Angeles.

« Il est très clair pour moi que c’est pour augmenter les ventes du livre d’Angie. Il n’y a jamais eu d’agression, et jamais de tentative d’agression. C’est une publicité éhontément fausse et un piège à clics. Vous êtes Angelina Jolie, tous les hommes et toutes les femmes du monde, j’en suis sûr, s’intéressent à vous. Le monde entier vous agresse-t-il ? », a déclaré Harvey Weinstein à TMZ.

Source: Lire L’Article Complet