Anne Hidalgo, cette surprenante confession à un proche : “Tous les matins, je me lève en…”

Après une énième crise interne ce dimanche 22 janvier alors que les adhérents étaient chargés d’élire leur Premier secrétaire, le Parti socialiste semble au plus mal depuis sa défaite à la dernière présidentielle avec moins de 2% des suffrages exprimés. Dans Qui peut sauver la gauche ?, paru en septembre 2022, Gaspard Gantzer revenait justement sur une étonnante habitude quotidienne de la candidate du parti : Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo serait-elle adepte de la politique de l’autruche ? C’est en tout cas l’hypothèse que distille Gaspard Gantzer dans son livre Qui peut sauver la gauche ?, paru en septembre dernier aux éditions Flammarion et dont L’Opinion se fait l’écho. L’ancien conseiller en communication du président François Hollande a côtoyé Anne Hidago à la mairie de Paris de 2008 à 2013. Il s’est ensuite opposé à elle en 2020, année où il a été candidat aux élections municipales dans la capitale.

Gaspard Gantzer commence par dresser un portrait flatteur de la maire de Paris, expliquant qu’il a été impressionné par la « détermination tranquille » de celle qui était alors l’adjointe de Bertrand Delanoë. Une forme de force tranquille qui lui a permis d’être choisie pour tenter de succéder au maire de Paris, puis d’être élue en 2014 et réélue en 2020. Mais Gaspard Gantzer décrit également une femme politique sur laquelle « rien ne semblait avoir de prise ».

⋙ PHOTOS – Anne Hidalgo, Emmanuel Macron, Valérie Pécresse… Voici le métier des candidats avant de se lancer en politique

Quelle part de responsabilité pour le parti ?

Toutes les moqueries et les attaques semblent glisser sur le plumage de la maire de Paris, selon le livre de l’ancien conseiller en communication. Il dévoile une confidence que lui aurait faite cette dernière, prêchant un bon conseil : « Tu sais, tu devrais faire comme moi : tous les matins, je me lève en me disant que tout le monde m’aime. Je ne sais pas si c’est vrai, mais ça m’aide à ne pas me poser de questions. » 

Pour l’auteur de Qui peut sauver la gauche ?, l’hypothèse du déni peut expliquer qu’Anne Hidalgo se soit entêtée à maintenir sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, en dépit des sondages. Mais Gaspard Gantzer pointe la responsabilité du PS dans le score final de 1,75%, le plus faible jamais enregistré à une élection présidentielle.. Il tance un parti « sans boussole idéologique, qui ne sait plus vraiment où il habite ». Une faiblesse de programme et d’organisation qui aurait pesé sur la candidature d’Anne Hidalgo.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Anne Hidalgo

  • Gaspard Gantzer

À découvrir en images

PHOTOS – Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo… Voici le métier des candidats avant de se lancer en politique






Autour de

Source: Lire L’Article Complet