Ariane Séguillon frappée par le coronavirus : « J’ai vraiment cru que j’allais crever »

C’est une rescapée du variant anglais du coronavirus. Ariane Séguillon annonçait il y a plusieurs semaines être atteinte de la Covid-19. Ce vendredi 26 mars, la comédienne s’est confiée sur son combat contre la maladie à nos confrères de Télé Loisirs.

Ariane Séguillon

Ariane Séguillon révélait sur Instagram il y a deux semaines avoir été hospitalisée après sa contamination au coronavirus. La comédienne avait en effet contracté l’un des nouveaux variants de la Covid-19, mais depuis elle se remet peu à peu. Elle s’est d’ailleurs confiée en long et en large sur le sujet lors d’une interview pour Télé Loisirs ce vendredi 26 mars.

L’interprète de Christelle Moreno dans la série Demain nous appartient a au cours de l’entretien révélé qu’elle n’avait pas compris pourquoi elle a été touchée aussi fortement par la maladie : “Je ne sais pas. J’ai toujours fait très attention. C’est quelque chose d’extrêmement violent qu’on ne voit pas et qui peut toucher tout le monde. Je suis jeune, je suis très sportive. Je n’avais aucune raison d’être touchée de manière aussi forte.” déplore l’actrice qui raconte alors son long calvaire qu’elle a vécu en solitaire : “J’ai commencé à avoir un peu de fièvre, autour de 38, puis elle est rapidement montée jusqu’à 40. Elle n’est jamais redescendue, même avec la prise de Doliprane. J’étais suivie de près par mon médecin généraliste qui m’a aussi donné des antibiotiques pour éviter l’infection pulmonaire et l’embolie. Je me faisais moi-même ma piqure tous les jours “.

A partir du cinquième jour, cela a été la descente aux enfers”

Pour la mère de famille, il était hors de question de contaminer qui que ce soit, elle est donc restée seule chez elle : A partir du cinquième jour, cela a été la descente aux enfers. Je suis partie à l’hôpital avec les pompiers mais ils m’ont renvoyée chez moi car il y avait trop de monde et j’avais encore assez d’oxygène. Puis, l’oxygène est encore descendu et j’ai été hospitalisée. Et j’ai vraiment cru que j’allais crever.” explique celle pour qui le plus dur a été la solitude. J’ai vécu aussi une très grande solitude à l’hôpital. Plus personne ne peut vous approcher. (…) Heureusement, j’avais mon portable. Je recevais des appels de ma famille et de mes amis. Mais je me suis quand même dit que si je mourais, je n’aurais pas eu de visite. Heureusement, je n’ai pas risqué la mort.”

Si elle a eu le droit de sortir dès qu’elle a pu se passer d’oxygène “car il y a du monde qui attend derrière”, la comédienne a de nouveau été seule le temps de sa guérison. “J’ai été vraiment très bien entourée, j’ai beaucoup de chance. J’ai reçu des dizaines de bouquets de fleurs, des cadeaux, des centaines de messages de fans… Il y a aussi des gens qui vous agressent, qui nous disent qu’on n’avait qu’à se protéger. J’ai préféré en rire car j’ai fait très attention” avoue-t-elle voulant mettre en lumière le bon côté de l’histoire.

Aujourd’hui, Ariane Séguillon “tousse plus ou moins” et est encore “très fatiguée. “J’en ai encore pour plusieurs mois m’ont dit les médecins “. Mais c’est surtout une actrice heureuse de reprendre le chemin du tournage qui se confie à nos confrères. J’étais heureuse de retourner sur le tournage de Demain nous appartient. Tout le monde était aussi très heureux de me revoir. C’était plein d’amour et de joie. Je crois qu’ils ont eu très peur pour moi. Je suis soulagée de n’avoir pas travaillé la semaine avant tout ça et de n’avoir contaminé personne. J’aurais tellement culpabilisé.” avoue celle qui a traversé le pire.

Source: Lire L’Article Complet