Aurore Bergé “un bébé Sarko” ? La députée cash sur ses influences politiques

Dans les pages de l’Opinion, ce mercredi 20 juillet, nos confrères ont interrogé Aurore Bergé sur son passé politique. Une entrevue durant laquelle la présidente du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale s’est exprimée en toute franchise sur ses influences politiques.

Ce mercredi 20 juillet, l’Opinion s’est intéressé aux nombreuses personnalités politiques formées aux Jeunes Populaires – aujourd’hui intitulé Les Jeunes Républicains – présentes à l’Assemblée nationale. À l’instar d’Aurore Bergé, Franck Allisio ou encore Alexandre Vincendet qui, désormais, se retrouvent dans l’hémicycle mais sous les bannières de différents partis politiques. Des changements de trajectoire concernant lesquels la présidente du groupe Renaissance a partagé quelques confidences.

« Nous sommes plus des bébés Sarko« , a d’abord tenu à préciser Aurore Bergé, avant d’enchaîner : « Nous avons été influencés par la ligne qu’il portait de 2007 à 2012, son énergie, son attachement à l’Europe, son libéralisme. » Et de conclure : « En fonction des départements dans lesquels nous militions, nous étions également proches de Valérie Pécresse, de Christian Estrosi, de Xavier Bertrand ou de Jean-François Copé. »

>> PHOTOS – Remaniement d’Emmanuel Macron : découvrez les ministres du gouvernement Borne II

Aurore Bergé : cette décision contestée par son clan

À 35 ans, Aurore Bergé est aujourd’hui la première femme à être à la présidence de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale. Un poste de choix pour cette dernière qui avait rapidement reçu un bon nombre de critiques de la part de son clan. En effet, comme l’avait précisé le Parisien, le 5 juillet dernier, un arrangement avait été fait en amont afin de non seulement la placer à la tête du groupe Renaissance mais de placer Roland Lescure à la tête de l’Assemblée nationale.

Un scénario qu’elle n’avait souhaité suivre puisqu’elle préférait voir Yaël Braun-Pivet à la tête du perchoir, plutôt que Roland Lescure. « Du coup, cela ne démarre pas dans une grande chaleur« , avait ensuite fait savoir un membre du gouvernement au journal régional.

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

A propos de


  1. Aurore Bergé

Autour de

Source: Lire L’Article Complet