Axel Kahn malade : il rétablit une vérité sur son cancer

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, Axel Kahn a tenu à faire une petite précision sur le cancer dont il est atteint de manière incurable.

A propos de


  1. Axel Kahn

Il n’a jamais voulu cacher son état de santé. Le 21 mai dernier, Axel Kahn, encore récemment président de la Ligue contre le cancer, dévoilait sans fard son état de santé. “Je vais mourir, bientôt”, écrivait-il sur Facebook. “La mort m’est habituelle depuis si longtemps, elle ne m’obsède pas. Il n’empêche, j’ai depuis longtemps la curiosité de ce que sera mon attitude devant la mort.” Depuis, le généticien, frappé par un cancer incurable, n’hésite pas à partager régulièrement sa fin de vie sur les réseaux sociaux. C’est par ce même canal qu’il a également tenu à mettre les choses aux clairs ce 31 mai.

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, Axel Kahn a publié un message à ce sujet. “Pourquoi une personne serait-elle moins solidaire malade qu’en bonne santé ? Mes ennuis ne sont pas dûs au tabac qui tue pourtant 9 fois + que mon mal, a écrit l’onco-hématologue sur Twitter. Et de se mobiliser au nom de la Ligue contre le cancer : “Avec la Ligue contre le cancer, tous mobilisés pour la Journée mondiale sans tabac. La cupidité des industriels du tabac a tué 500 millions de personnes.”

Pourquoi une personne serait-elle moins solidaire malade qu’en bonne santé ? Mes ennuis ne sont pas dûs au tabac qui tue pourtant 9 fois + que mon mal. Avec @laliguecancer, tous mobilisés pour #JOURNEEMONDIALESANSTABAC La cupidité des industriels du tabac à tué 500 M personnes !

“J’ai été intensément heureux”

Malgré un état de santé critique, Axel Kahn reste engagé. Le généticien a ainsi décidé de ne pas s’apitoyer sur sort. Mort ou pas mort, j’ai été intensément heureux“, a-t-il résumé face à Léa Salamé, sur France Inter, le 17 mai dernier. “La communion entre moi et mes enfants, qui savaient que c’était une transmission, c’était magnifique.” Et d’en dire plus sur son lien particulier avec son épouse. “La manière dont elle me regardait amoureusement, dont elle était prête à m’accompagner, c’était magnifique, a-t-il évoqué, plus entouré que jamais dans l’un de ses derniers combats.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet