Azzedine Alaïa : tout ce qu’il faut savoir sur son héritage et l’affaire d’abus de faiblesse

Le parquet a annoncé, ce mercredi 20 octobre, l’ouverture d’une enquête pour abus de faiblesse autour de l’héritage d’Azzedine Alaïa. Son compagnon, Christophe von Weyhe, accuse la présidente de la Fondation portant le nom du styliste d’avoir profité de sa santé défaillante.

Une plainte contre X avait été déposée en août dernier. Ce mercredi 20 octobre, le parquet a annoncé l’ouverture d’une enquête en septembre 2021 pour « abus de faiblesse » à la suite de cette procédure enclenchée par Christophe von Weyhe, l’ancien compagnon historique d’Azzedine Alaïa. Âgé de 84 ans, il affirme que sa faible santé a été utilisée contre lui pour placer quelqu’un d’autre à la gouvernance de la Fondation portant le nom du styliste tunisien décédé en 2017, contrairement à ce que ce dernier voulait, qui gère son héritage.

Christophe von Weyhe dit avoir été dépossédé de ses fonctions dans la Fondation, actuellement dirigée par la galeriste italienne et ancienne amie d’Azzedine Alaïa, Carla Sozzani. Après le décès de l’icône de la mode, cette dernière aurait pris « de plus en plus de place aux dépens de Christophe von Weyhe, alors très faible, en lui faisant signer des documents lui enlevant tout droit sur la Fondation, céder des parts de société ou organiser des donations à la Fondation », a déclaré Me Caroline Toby, l’avocate de Christophe von Weyhe, rapporte Le Monde.

Une fondation consacrée à l’héritage de l’icône

Une enquête, ouverte le 1er septembre 2021, a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA), a précisé le parquet. Dans ses colonnes, Nice-Matin a ajouté que les proches de Carla Sozzani ont indiqué que celle-ci n’était pas informée de la procédure en cours. Personnalité admirée sur les podiums depuis le début de sa carrière dans les années 1980, Azzedine Alaïa a lancé le body ou encore la jupe zippée dans le dos. En 2007, il avait lancé une association à son nom, devenue aujourd’hui la Fondation, avec le peintre allemand Christophe von Weyhe et Carla Sozzani, qui officiaient respectivement depuis 2017 en tant que vice-président et présidente. En février 2018, lors de l’exposition en hommage au grand couturier, la galeriste avait assuré à Gala : « La disparition d’Azzedine nous a tous rendus encore plus proches. Il a fait de nous une vraie famille. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Briquet-Gouhier-Orban/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet