« Beaucoup de gens m’ont tourné le dos » : Hélène Ségara revient sur sa maladie

Au micro de RTL Soir, ce mercredi 12 mai, Hélène Ségara, venue présenter son nouvel album, est revenue sur la réaction du show-biz au moment de la découverte de sa maladie à l’œil droit.

A propos de


  1. Hélène Segara

Une perte de la vue de l’œil droit. Telle est la conséquence d’une maladie qui a touché Hélène Ségara, du jour au lendemain, en 2013. Depuis, la chanteuse de 50 ans est parvenue à stabiliser sa vue avec un traitement à base de cortisone notamment. Encore aujourd’hui, celle qui sort un nouvel album intitulé “Karma” doit vivre au quotidien avec cette maladie. “C’est toujours présent. Je suis toujours suivi par de grands professeurs. Je subis toujours des implants“, a-t-elle indiqué sur RTL, ce mercredi 12 mai. Avant d’évoquer son isolement soudain dans le show-business, à la découverte de la maladie. Beaucoup de gens m’ont tourné le dos au moment le plus critique“, s’est souvenue amèrement Hélène Ségara.

Au début, Hélène Ségara a particulièrement été désarmée face à la maladie, qui eu un impact sur son physique. D’autant plus qu’elle a dû faire face à des “diagnostics qui n’étaient pas bons et assez graves”. À cela, s’est ajouté le manque de soutien du monde artistique. “À ce moment-là, la moitié du métier s’est détournée de moi en pensant que j’étais foutue tout simplement’, a-t-elle regretté face à Thomas Sotto sur RTL. Mais, il en fallait plus pour décourager l’interprète du titre Il y a trop de gens qui t’aiment : “Au contraire, je me suis dit que j’allais leur montrer que je n’étais pas foutue”.

"Beaucoup de gens m'ont tourné le dos au moment le plus critique" : @helenesegaraoff évoque ses problèmes de santé et partage son optimisme 😃 dans #RTLSoir avec @ThomasSotto pic.twitter.com/IIPrZ2DikS

“Rien n’est insurmontable”

Désormais, Hélène Ségara affiche un visage plein d’optimisme. Elle a accepté sa maladie. “Je me dis qu’il y a tellement de gens qui ont des problèmes de santé, beaucoup plus que l’on croit. Et surtout il y a des gens qui ont un diagnostic vital en jeu. Moi, je n’en suis pas là”, a-t-elle relativisé. Et d’ajouter :Je me dis qu’il faut que je sois forte, faut que je travaille. Il faut surtout que j’amène ce message aux gens, c’est-à-dire que rien n’est insurmontable”. Voilà un beau message d’espoir et d’abnégation.

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : VANSTEENKISTE STEPHANE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet