Brigitte Macron : cette passion qu’elle partage avec ses filles

Dans une interview accordée au magazine Elle et menée par Inès de la Fressange, Brigitte Macron évoque son goût prononcé pour la mode. Une passion qu’elle partage avec ses filles, Tiphaine et Laurence.

  • Brigitte Macron

Brigitte Macron est très complice avec ses filles. Si bien qu’avec elles, la Première dame partage des passions communes, comme son goût prononcé pour la mode. En effet, cela n’a échappé à personne que l’épouse du président de la République Emmanuel Macron attache une importance capitale à ses tenues, lors de ses apparitions publiques. Et à en croire ses confidences auprès du site Elle, cet intérêt ne date pas d’hier…

Brigitte Macron a accordé une interview à Inès de la Fressange, publiée jeudi 18 novembre 2021. À cette occasion, elle a évidemment évoqué son amour inconditionnel pour les vêtements. Dès son plus jeune âge, elle savait se faire remarquer par son style particulier. Un look qui ne plaisait pas toujours à sa mère, d’ailleurs. « Elle était très élégante alors que j’étais plutôt excentrique. Il ne fallait pas que ce soit trop court, pas de couleur fluo et pas de cuir », révèle l’ancienne professeure de français.

« Les filles adoraient faire les courses avec moi »

Ses filles, Tiphaine et Laurence Auzière, ont hérité de cette passion. « Avec mes filles, je n’ai jamais été prescriptrice ou censeure en matière de mode. Elles mettaient ce qu’elles voulaient », a-t-elle souligné, avant de préciser que son fils Sébastien, lui, préférait vaquer à d’autres occupations : « J’ai aussi un fils, et ce n’est pas rien d’avoir un garçon qui n’aime pas la mode. On essaie d’éduquer quand on est maman, mais on fait ce qu’on peut. Les filles adoraient faire les courses avec moi, mais mon fils, beaucoup moins. »

Brigitte Macron entretient une belle relation avec ses filles, âgées de 44 et 37 ans. La première est cardiologue, tandis que la seconde est avocate et femme politique. Dans les colonnes de Paris Match le 18 octobre 2020, la cadette évoquait ses ressemblances avec sa maman : « Nous sommes deux passionnées, glissait-elle. Des romantiques, naïves sans doute quelquefois, même si ma mère n’a plus d’illusions sur rien ; deux entières, capables de s’engager jusqu’au bout. »

Source: Lire L’Article Complet