Brigitte Macron : comment elle a dissuadé le président d’un reconfinement

Dans son livre évènement sur le couple formé par Brigitte et Emmanuel Macron, Gaël Tchakaloff raconte comment elle les a suivis pendant plusieurs années, et a ainsi assisté à certaines scènes, parfois décisives. Gala.fr s’est entretenu avec l’autrice, qui revient avec nous sur un épisode advenu au printemps 2021, avant le reconfinement hybride du pays.

Témoin des moments d’intimité, mais aussi de scènes décisives, Gaël Tchakaloff décrypte dans son livre “Tant qu’on est tous les deux“, paru ce 25 août la relation si particulière entre Brigitte et Emmanuel Macron. L’autrice relate ainsi dans son récit une scène qui s’est produite il y a seulement quelques mois. Nous sommes au printemps 2021, la France subit de plein fouet une nouvelle vague de la pandémie de Covid-19, poussant l’exécutif à réagir. Gaël Tchakaloff suit alors le couple Macron “depuis plus d’un an“, comme elle s’en souvient auprès de Gala.fr. Elle se rend à l’Élysée, comme elle en a l’habitude, et retrouve l’équipe de communication de l’Élysée “abattue“, et une Brigitte Macron au “visage blême, l’œil vide.

Quand Gaël Tchakaloff arrive dans le bureau de Brigitte Macron, celle-ci vient de s’entretenir avec son mari. Emmanuel Macron se demande s’il doit reconfiner le pays, tout fermer à nouveau. Et ce à quoi l’autrice, intégrée au quotidien du couple depuis des mois, vient d’assister, c’est la démonstration de l’influence de l’épouse du chef de l’État, qui a une dimension particulière, à leur image. À la demande des conseillers Pierre-Olivier Costa et Clément Léonarduzzi, elle est allée parler avec Emmanuel Macron, lui rapporter les remontées de terrain et les problématiques dont le cabinet de Brigitte Macron a conscience, comme en dernier recours. “L’influence de Brigitte Macron est subtile et diffuse, jamais frontale ou intrusive. À la différence de Cécilia Sarkozy, elle ne se rend pas aux réunions politiques, elle n’est pas dans la tactique politique, elle ne se mêle pas de politique.“, explique Gaël Tchakaloff à Gala.fr.

Brigitte Macron “savait les ravages psychologiques d’un reconfinement”

Elle insiste, le Covid a été un moment “très particulier dans le rôle de Brigitte Macron auprès de son époux, et qui tient principalement au fait que celle-ci préside la Fondation des Hôpitaux. “Elle porte une attention particulière aux laissés pour compte, qu’il s’agisse des associations pour handicapés, du harcèlement d’enfants, elle veille à prévenir et combler les trous dans la raquette de la machine exécutive“, décrit la romancière. De cette fonction, la première Dame tire une expertise de terrain, car elle “passe beaucoup de temps avec les médecins, les patients, les psychiatres, les psychologues, le personnel médical dans son ensemble“, nous rappelle Gaël Tchakaloff.

Et c’est ainsi, et seulement ainsi, que Brigitte Macron a influencé son mari : “Elle a eu, au moment du Covid, un rôle fondamental, parce qu’elle apportait un éclairage complémentaire à celui des conseillers, des interlocuteurs rencontrés lors des déplacements sur le terrain ou des experts reçus au Palais. Elle savait quels allaient être les ravages psychologiques d’un reconfinement.” Pourtant, Gaël Tchakaloff en est intimement convaincue, “la politique n’est pas un sujet qui la passionne, contrairement à la littérature“. Mais, elle est “une femme de devoir“, dont l’intérêt pour la politique, tout comme celui de son mari tient “au sens grec du terme, c’est-à-dire par ce que peut apporter la politique à la cité“, relève-t-elle.

“Elle est une prise de terre considérable pour le Président”

Ainsi, par devoir, elle s’intéresse à la conduite de l’État. Mais sans appétence particulière, ni fascination : “J’ai pu constater que Brigitte et Emmanuel Macron étaient fascinés par les artistes, les créateurs… Mais je ne les ai jamais vus fascinés par des hommes ou des femmes politiques.“, abonde l’écrivaine.

L’autrice résume finement cette importance de la Première Dame, en parlant d’elle comme d”‘une prise de terre considérable pour le Président“. Et comme elle l’a observé, Brigitte Macron ne peut pas ne pas avoir un certain impact sur la pensée de son mari, car leurs échanges sont constants : “L’osmose de ce couple induit un dialogue permanent entre le Président et la Première dame.” remarque-t-elle. Dans le quotidien, qu’il soit intime ou politique.

Crédits photos : Imago / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet