Bruno ("Les 12 coups de midi") très cash sur sa relation avec Jean-Luc Reichmann : “Je ne suis pas son ami”

Indéboulonnable champion des 12 coups de midi, Bruno continue d’enchaîner les victoires sur TF1. Mais cette omniprésence à l’antenne ne l’a pour autant pas rapproché de Jean-Luc Reichmann, comme il l’a expliqué à TV Mag – Le Figaro mercredi 14 septembre 2021.

  • Jean-Luc Reichmann

Le 13 août 2021, l’histoire des 12 coups de midi était bousculée pour le meilleur. Avec sa 200e participation à l’émission, Bruno devenait le plus grand maître de midi, dépassant en quelques jours le roi déchu Christian Quesada et surtout Eric, recordman depuis juin 2020 mais qui s’était arrêté à sa 199e participation. Bruno a continué sa course en enchaînant les victoires dans le jeu du midi de TF1 et pourrait d’ailleurs bientôt franchir l’incroyable barre du million d’euros de gains (il est actuellement à 984.307€) ! De quoi préparer sereinement l’avenir, mais aussi réaliser l’objectif fou qu’il s’était fixé : devenir le plus grand champion de l’histoire des jeux télévisés en France. Une longévité qui, pourtant, ne l’a pas énormément rapproché de celui qu’il côtoie tous les midis, Jean-Luc Reichmann.

Pour l’instant, c’est très professionnel”

L’animateur n’hésite pas à fraterniser avec ses plus grands champions, notamment Paul dont il est resté très proche malgré son élimination. La relation entre l’actuel champion et lui n’en est pas du tout à ce point, comme l’a expliqué Bruno mercredi 14 septembre dans un entretien accordé à TV Mag – Le Figaro : “Pour l’instant, c’est très professionnel. Avec Jean-Luc Reichmann, tout comme avec Zette (la voix off de l’émission, ndlr), les réalisateurs et la productrice, nous avons des liens très professionnels. Bon moi, ce n’est pas un travail, même si j’y suis depuis huit mois…”, explique le champion. Si Jean-Luc Reichmann ne semble pas aussi chaleureux qu’avec d’autres candidats, il ne désespère pas de nouer un jour des liens plus forts avec lui. “Une fois que les maîtres de midi ne sont plus en place, il y a parfois des rapprochements. Jean-Luc Reichmann me vouvoie alors qu’il tutoie les autres champions, car on veut garder cette distinction. Je ne suis pas son ami“, ajoute-t-il.

L’animateur aurait-il pris ses distances avec les candidats depuis le traumatisme Quesada ? Non, pour Bruno l’explication est plus simple : “On discute un petit peu, mais on n’a pas le temps non plus (…) C’est vrai que c’est un rythme assez intense“, a conclu le grand champion.

Source: Lire L’Article Complet