"C à Vous" : les confidences de Mohamed Bouhafsi sur la tentative de kidnapping de son père violent

Le père violent de Mohamed Bouhafsi, chroniqueur de C à Vous, a tenté de le kidnapper lorsqu’il était enfant. Il s’est confié sur ce traumatisme dans les colonnes de Libération, le mardi 2 novembre 2021.

Restez informée

L’enfance de Mohamed Bouhafsi a été marquée par la violence de son père, et la tentative de kidnapping ratée de ce dernier. Dans un portrait du chroniqueur publié le mardi 2 novembre 2021, nos confrères de Libération sont revenus sur sa « prime jeunesse« , qui a été « un calvaire« . « Un jour, il va chercher son gamin à l’école et le kidnappe, peut-on lire dans l’article. Il veut l’emmener en Algérie. La police intervient juste avant l’embarquement à Marseille.« 

Le chroniqueur de C à Vous, qui se confie sur cette enfance difficile dans le livre Rêver sous les coups, co-écrit avec Géraldine Maillet et publié le mercredi 3 novembre 2021, a également relaté cet événement traumatisant dans une interview au JDD, quatre jours avant la sortie de l’ouvrage : « Il m’a fait grimper dans un superbe van Mercedes. Un trajet de rêve : bonbons, BD, musique… Et mon père si gentil… » Et s’est confié sur la fin que cette tentative de kidnapping a prise : « On croise ma mère. Mon père lui crache dessus. Je lui saute au cou : c’est la plus belle joie de ma vie.« 

« Papa est en train de la démolir« 

Dans Rêver sous les coups, le collègue d’Anne-Elisabeth Lemoine et Bertrand Chameroy livre un témoignage bouleversant. « Papa se lève. Il se met à la cogner. Il y a du sang, raconte-t-il. Je veux protéger maman, je tente de m’interposer. Mon petit corps se bloque entre les jambes de maman, comme un rempart. Je valdingue. Papa est en train de la démolir.« 

Ce quotidien éprouvant a été difficile à vivre pour le jeune Mohamed Bouhafsi. « On ne parle pas assez du suicide des enfants. J’ai eu peur de partir », a-t-il déclaré dans Libération. Un processus de « renaissance » s’est entamé lorsque le journaliste a perdu contact avec son père, d’après le quotidien. « Je suis né à 8 ans, le 1er avril 2001« , philosophe Mohamed Bouhafsi, à propos du jour où son père a quitté le foyer familial définitivement.

Source: Lire L’Article Complet