“Ça ne me fait pas peur” : Fabienne Carat se confie sur sa vie de maman en solo

Fabienne Carat est l’heureuse maman d’une petite Céleste. L’actrice s’est livrée au sujet de sa nouvelle vie de parent célibataire dans les pages de Télé Poche, paru ce lundi 3 janvier.

Malgré quelques complications post-partum, notamment « un œdème et une rétention d’eau excessive » qui se sont arrangés, Fabienne Carat semble très bien aller. Dans les colonnes de Télé Poche, en kiosques ce lundi 3 janvier, l’actrice française s’est confiée au sujet de sa nouvelle vie en tant que mère célibataire. « Ça ne me fait pas peur parce que je me sens assez forte », a-t-elle indiqué avec un peu d’émotions à nos confrères. Sa petite Céleste, née le 6 décembre dernier, « ne manquera de rien », assure-t-elle.

Actrice dans la série Section de recherches, Fabienne Carat a déjà réfléchi à comment combiner sa vie professionnelle avec sa vie de maman : « Je m’adapterai en fonction de la situation : soit je la prendrai avec moi et une nounou veillera sur elle, soit ma sœur s’en occupera ». Il y a quelques jours, l’ancienne star de Plus belle la vie avait déjà fait un aller-retour à Nice. Elle avait ainsi laissé Céleste à sa mère et à sa sœur pour être plus « sereine« .

https://www.instagram.com/p/CX4HJvWt4qr/

A post shared by FABIENNE CARAT (@fabienne_carat)

Pourquoi Fabienne Carat a-t-elle appelé sa fille Céleste ?

Pendant très longtemps, l’actrice de 42 ans pensait qu’elle n’aurait jamais d’enfant. « On m’a toujours dit que je ne pourrais pas avoir d’enfant ou qu’il faudrait que j’entame un parcours médical compliqué et long », explique Fabienne Carat au média. Pour elle, la venue au monde de sa fille est donc « un don du ciel », d’où le prénom Céleste. Elle a tout de même attendu de voir le visage de sa fille pour être sûre que ce prénom lui irait bien. La comédienne précise que ça n’est pas une allusion à l’hôtel dans Plus belle la vie, qui se nomme « Le Céleste ».

>> PHOTOS – Les stars devenues maman à 40 ans et plus

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet