Camilla de Bourbon-Siciles accusée d’outrage à la Cour, elle fait appel !

Accusée d’outrage à la Cour, Camilla de Bourbon-Siciles dénonce une “nouvelle manipulation” de la part de BNP Paribas. Le groupe de banque pourrait être condamné à verser une somme conséquente à sa famille.

Camilla de Bourbon des Deux-Siciles doit, depuis 2011, rendre des comptes à la justice. Tout a commencé à cause de sa sœur Cristiana, qui l’avait accusée d’avoir manigancé pour que leur mère Edoarda Crociani la déshérite. Le tribunal reprochait à Camilla d’avoir dissimulé plusieurs bijoux ou encore une toile du peintre Paul Gauguin. En 2017, Cristiana a obtenu gain de cause et la famille devait ainsi “dresser un inventaire, afin de permettre la restauration de la fiduciaire”, comme l’indiquent nos confrères d’Histoires Royales.

BNP Paribas était également mêlé à l’affaire puisque c’est au sein de ce groupe de banque qu’Edoarda Crociani a créé son trust, en 1987. Pour rappel, la Cour royale de Jersey avait reconnu coupable la banque française, il y a trois ans, d’avoir “transféré illégalement plusieurs actifs financiers” du trust de la maman de Camilla et Cristiana. Il s’agit bien évidemment d’un acte qui “viole les droits de ses bénéficiaires.” En 2018, la princesse Camilla et sa mère ont porté plainte à Monaco, contre BNP Paribas Jersey Trust Corporation pour “avoir été trompées” par les gestionnaires de la banque et plus précisément pour “abus de confiance, falsification, fraude et dissimulation par un groupe organisé.” Une enquête a depuis, été ouverte.

Une banque qui pourrait mettre la main à la poche

Accusée d’outrage à la cour, le 22 décembre 2020, Camilla de Bourbon-Siciles fera appel. C’est auprès du média espagnol Vanitatis, qu’elle a décidé d’évoquer l’affaire. Elle dénonce ainsi “une nouvelle manipulation des lois orchestrée” par BNP Paribas et “destinée à ternir sa réputation”. La princesse Camilla assure que le groupe de banque cherche à “obtenir sous la contrainte judiciaire des informations sur les actifs d’Edoarda Crociani.” BNP Paribas “risque officiellement d’être condamné par la Haute Cour du Royaume-Uni à payer 125 millions de livres sterling aux deux filles de la princesse Camilla“.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet