Camille Cerf : cette époque où on lui demandait encore de maigrir alors qu'elle pesait 20 kilos de moins

Ajoutez cet article à vos favoris en cliquant sur ce bouton !

Invitée sur le plateau du Buzz TV, Camille Cerf évoque son passé de Miss France et s’attaque au diktat de la perfection. Une vision de la femme qui ne lui convient pas et à laquelle elle décide de s’opposer.

Jeudi 24 octobre 2019, Camille Cerf était interrogée par TV Magazine pour évoquer son parcours à la télévision et sa nouvelle émission Le bêtisier des Camille(s) au côté de Camille Lacourt sur NRJ12. Miss France 2015 a profité de cette occasion pour dénoncer une réalité : le diktat de la minceur qui règne sur le monde de la mode.

Le 13 juin dernier, l’ancienne reine de beauté a lancé sa propre collection de lingerie. Réalisée avec la marque Pomm’poire, cette gamme de sous-vêtements prône une beauté sous toutes les formes. Camille Cerf, à travers ses créations, s’oppose aux retouches photos et s’attaque à cette pression de minceur qui pèse sur les mannequins comme elle. “Le diktat de la perfection m’énerve. La retouche d’une femme ronde dans les magazines m’agace autant que celle d’une fille mince.” Pour la jeune femme de 24 ans, ce phénomène est grave et peut avoir des répercussions importantes sur la société. “On ne montre plus la réalité aujourd’hui. C’est gênant car des jeunes filles grandissent avec cette image déformée de la femme.

Une image déformée, que Camille Cerf souhaite combattre à tout prix. Lors de la promotion de sa collection, elle a posé dans un soutien-gorge triangle et une culotte taille haute en dentelle. Le plus de cette photographie ? L’ex-Miss France assure qu’aucune retouche n’a été faite sur son corps, elle qui porte aujourd’hui une taille 40. Pourtant, à ses débuts en tant que mannequin, elle a bel et bien vécu cette pression de la minceur. “J’ai commencé à 15 ans. À l’époque, j’étais déjà très mince, je faisais 20 kilos de moins qu’aujourd’hui et on me demandait encore de maigrir. C’était très compliqué.” Même avec une confiance en soi établie, Camille Cerf explique que cela peut créer de gros complexes. “Quand j’ai été Miss France, j’ai découvert mon corps retouché dans un magazine. C’est vexant et blessant. On se dit qu’on n’est pas assez bien pour eux.”

⋙ Camille Cerf : “J’ai tellement été retouchée pendant mon année de Miss France, c’est vexant”

Désormais, l’ancienne Miss Nord-Pas-de-Calais souhaite donner l’exemple afin de briser cette convention. “Je refuse les retouches pour ma marque. En revanche, je ne peux pas complètement imposer mes volontés aux magazines. Mais je demande toujours à voir les photos avant la publication et si elles sont trop retouchées, je refuse.” Une attitude en accord avec le mouvement “Body Positive”, qui prône l’acceptation de tous les types de morphologies et que Camille Cerf soutient pleinement.

Récemment, une candidate à l’élection Miss Auvergne s’est indignée et a accusé le comité Miss France de grossophobie, durant l’émission Touche pas à mon poste. Un reproche sur lequel Camille Cerf a souhaité réagir. Pour elle, Sylvie Tellier, la présidente du comité, n’est pas en cause dans cette affaire : “L’organisation Miss France se bat pour avoir cette diversité. J’ai participé à des élections régionales et je peux vous dire qu’en réalité, les Français ne sont pas prêts à voir des Miss rondes sur les podiums.” La jeune femme n’espère désormais qu’une seule chose : un changement radical dans la mentalité du public. Tout est possible, puisque Camille Cerf est pressentie pour remplacer un jour Sylvie Tellier à la direction du comité Miss France.

>>> Retrouvez ici la photo de Camille Cerf en lingerie, sans retouche

À lire aussi : Photos – Sylvie Tellier, Linda Hardy et Camille Cerf : quand les Miss prennent la pose pour Femme Actuelle (la classe !)

Source: Lire L’Article Complet