Carla Bruni et Nicolas Sarkozy : comment leur fille Giulia fait face à la notoriété de ses illustres parents

Carla Bruni, en plein tournée promotionnelle pour la sortie de son nouvel album, s’est longuement confiée dans une interview pour Paris Match, en kiosque le 24 septembre 2020, sur de nombreux sujets dont le rapport de sa fille Giulia avec la notoriété.

  • Carla Bruni-Sarkozy
  • Nicolas Sarkozy
  • Giulia Sarkozy
  • Aurélien Enthoven
  • Raphaël Enthoven
  • Valeria Bruni-Tedeschi

Carla Bruni fait son grand retour musical. Son nouvel album sort le 9 octobre 2020 et c’est le début d’une tournée promotionnelle. Plateaux télé, magazines, la femme de Nicolas Sarkozy enchaîne les interviews en donnant parfois des confidences. Elle est notamment revenue sur ses années de Première dame sur le plateau de Quotidien sur TMC, le 21 septembre 2020. Une période qu’elle a vécu dans la crainte perpétuelle, en particulier pour son président de mari, peur de mal faire, “peur qu’on le tue ou qu’il se passe quelque chose de très grave.” A l’occasion d’une longue interview accordée à Paris Match, en kiosque le 24 septembre 2020, où l’ex top model de 52 ans fait la Une du magazine, elle est revenue sur son amour pour Nicolas Sarkozy et comment son mariage a changé sa vision de la fidélité. De cette relation est née Giulia en 2011.

“J’essaie de faire comprendre à Giulia que la chose principale, c’est qu’on l’aime”

La petite fille de 9 ans, dont la mère poste parfois des nouvelles sur Instagram, a grandi sous l’oeil protecteur de ses illustres parents. “Elle a très conscience de qui nous sommes, son père et moi. Et elle digère les choses très tranquillement. Ce n’est pas simple de se retrouver à l’école avec des noms que tout le monde connaît”, raconte la soeur de Valeria Bruni-Tedeschi, avant d’ajouter une remarque concernant son fils aîné, fruit de sa relation avec Raphaël Enthoven, “ça ne l’était pas non plus pour Aurélien qui n’avait que 6 ans quand j’ai rencontré mon mari. Il a eu son lot.” On se rappelle effectivement de l’une de leurs premières sorties officielles en Jordanie, en 2008, où le couple s’affichait, poursuivi par les paparazzis, Nicolas Sarkozy portant Aurélien sur ses épaules.

Pas toujours évident à supporter, la notoriété permet néanmoins des privilèges. Que l’on soit adulte ou enfant. Il faut savoir garder la tête sur les épaules. “Mais il y a aussi des avantages à être les enfants de personnes très connues. Ce qu’on espère, c’est qu’ils soient suffisamment structurés pour ne pas en voir que les désavantages”, confie Carla Bruni, tout en ajoutant, très honnêtement, en apprécier les passe-droits,“après, oui, il y a des portes qui s’ouvrent, des gens qui nous admirent. (…) On dépasse plein d’étapes grâce à ça et je trouve ça appréciable. J’essaie de faire comprendre à Giulia que la chose principale, c’est qu’on est là pour elle et qu’on l’aime.” L’amour d’une mère qui fait passer ses enfants avant tout car, très consciente du temps qui passe, et surtout de l’après, quand “il y a des chambres qui sont vides…“.

A lire aussi : Carla Bruni : pourquoi ses enfants “ont voulu changer de mère”

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet