Carla Bruni : la décision radicale de son ex Raphaël Enthoven pour son nouvel ouvrage

Carla Bruni peut enfin souffler. Le livre Le temps gagné écrit par son ex-compagnon Raphaël Enthoven n’a finalement pas mis l’accent sur leur ancien couple. Pas de révélations houleuses sur la femme de Nicolas Sarkozy : c’est une toute autre cible à qui l’écrivain s’en est pris…

Carla Bruni-Sarkozy

Nicolas Sarkozy

Avant de conquérir le coeur de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, Carla Bruni a été la compagne du philosophe Raphaël Enthoven. De cette idylle était né son fils aîné, Aurélien. Toujours en bons termes avec son ex-compagnon, la jolie brune de 52 ans n’avait que très peu de soucis à se faire quant à la parution du livre Le temps gagné, rédigé par le père de son fils. Paru le 19 août dernier, le roman avait déjà grandement fait parler de lui avant même d’être sorti, et pour cause. Le philosophe de 44 ans y fait de nombreuses révélations sur sa jeunesse et sa vie personnelle. Le personnage de Béatrice, une ancienne championne de tennis, avait éveillé la curiosité de nombreux lecteurs et médias, étant persuadés qu’il s’agirait de son ex Carla Bruni.

Plus de peur que de mal

Si des informations croustillantes étaient attendues concernant l’ancien couple, c’est finalement au néant que les lecteurs ont eu droit. En effet, à aucun moment l’ancien mannequin ne ferait l’objet de critiques ou de révélations choc dans le livre. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, et notamment pour Justine Lévy, fille de l’écrivain Bernard-Henri Lévy et ex-compagne de l’auteur. Cette dernière s’était montrée très virulente à l’encontre de Raphaël Enthoven dans son livre Rien de grave, paru en 2004. Ce dernier a tenu à régler ses comptes dans son roman aux airs d’autobiographie. L’Express en a d’ailleurs partagé un passage : « Il est vrai que, contrairement à ce que Justine dit du personnage auquel elle a donné ma gueule, je n’ai jamais obligé une femme à avorter et n’ai ni couché avec ma belle-mère, et que, depuis plus de quinze ans, des tas d’inconnus prennent un air sévère pour me raconter mes crimes en brandissant ce livre. Faut-il pour autant lire mon roman comme une réponse à tout ça ? Je vous mens si je vous dis que non ». Les ex-amants ne sont pas près d’enterrer la hache de guerre.

Source: Lire L’Article Complet