Cédric Jubillar : comment a-t-il rencontré sa nouvelle compagne ?

En couple avec Cédric Jubillar, mis en examen pour le meurtre de son épouse Delphine, Séverine se bat aujourd’hui pour prouver l’innocence de son nouveau compagnon. Et ce quelques mois après l’avoir rencontré à Cagnac-les-Mines (Tarn), là où l’infirmière a disparu.

Elle le défend corps et âme. Si Cédric Jubillar est aujourd’hui écroué pour le meurtre de son épouse, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, sa compagne Séverine reste aujourd’hui persuadée de son innocence. Sur BFM TV, elle vient à nouveau de monter au créneau : Je me bats pour lui parce que j’ai confiance en lui. Il cherche sa femme vivante, à aucun moment il ne m’a montré le contraire”, assure cette quadragénaire et maman d’un des amis du peintre-plaquiste, convaincue que “le coupable court toujours“.

Originaire de Cagnac-les-Mines, Séverine a visiblement été sensible aux paroles de Cédric Jubillar. Car c’est au cours d’une battue organisée pour retrouver Delphine Jubillar qu’elle a rencontré son nouveau compagnon. “Je faisais des recherches et j’ai trouvé un pull, explique-t-elle à la chaîne d’info. Je lui ai présenté par photo. Il m’a dit que ça ne lui disait rien. Ensuite nous nous sommes revus et il y a eu affinité”. En couple avec Cédric Jubillar deux semaines après cette battue, mi-avril, elle aurait onze ans de plus que lui et serait sans activité professionnelle selon Le Parisien.

Comment Cédric Jubillar et sa nouvelle compagne se sont-ils rencontrés ? pic.twitter.com/Dm35KrYBSk

Séverine pointe du doigt l’enquête sur Cédric Jubillar

Persuadée qu’il n’a “rien à faire en prison“, Séverine participe aujourd’hui activement à la défense du peintre-plaquiste, qui l’avait présentée sur son compte Facebook en juin. Elle tient le même discours que les avocats du suspect : l’enquête serait basée sur des “incohérences. Elle ne croit pas à l’hypothèse selon laquelle le mari de Delphine – toujours présumé innocent jusqu’au jugement de l’affaire – aurait lavé la couette de son épouse après sa disparition, ou les cris entendus par des voisines la nuit du drame.

Ces arguments repris par Séverine, qui avait néanmoins reconnu avoir eu “des doutes” sur Cédric Jubillar au tout début de sa garde à vue, n’ont pas convaincu la justice. Le 8 juillet, la remise en liberté du suspect a été rejetée car il existe “des indices graves et concordants permettant de penser que Delphine Jubillar est décédée” et que Cédric Jubillar est impliqué dans le possible meurtre. Ses avocats vont bientôt formuler une nouvelle demande de remise en liberté.

Crédits photos : Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet