"C'est assez compliqué" : les confidences de Gérard Jugnot sur l'éducation de son fils Arthur

Lundi 13 septembre 2021, Gérard Jugnot était invité sur le plateau de Télématin sur France 2. L’acteur a profité de la sortie de son nouveau film, Pourris Gâtés, pour évoquer l’éducation de son fils Arthur Jugnot.

  • Gérard Jugnot

Pas toujours facile d’être le “fils de”. Lundi 13 septembre 2021, Gérard Jugnot était l’invité de Thomas Sotto et Julia Vignali dans l’émission Télématin diffusée sur France 2. À l’occasion de la sortie de son nouveau film Pourris Gâtés, dont la sortie est prévue le 15 septembre, le compagnon de Patricia Campi a fait quelques confidences sur l’éducation qu’il a donnée à son seul enfant, né de sa précédente relation avec la costumière Cécile Magnan, Arthur Jugnot. De plus, le fils de Gérard Jugnot a très vite exprimé son envie d’être acteur. Raison de plus pour lui enseigner la valeur du travail mais aussi celle de l’argent. Interrogé à ce sujet, le comédien de 70 ans a livré ses petites astuces pour ne pas avoir transformé son fils en enfant “pourri gâté”.

“C’est toujours très difficile…”

En préambule, Gérard Jugnot a évoqué le souci principal qui se pose lorsque l’on devient parent : “C’est tout le problème des parents maintenant, comment éduquer, comment gâter leurs enfants, sans les gâcher”, a-t-il expliqué sur le plateau de Télématin. Et Thomas Sotto de questionner son invité : “Comment vous étiez vous avec Arthur ? Vous étiez déjà connu quand vous l’avez eu Arthur ?” Une question à laquelle l’ex-membre du Splendid a répondu en toute honnêteté : “C’est toujours très difficile. Je n’allais pas l’installer dans une chambre de bonne, lui faire manger des pâtes… Simplement, je lui ai expliqué que toutes les satisfactions qu’il pourrait avoir dans la vie, ce sera lui qui les aura créées et pas parce qu’il a ce nom-là. Donc c’est assez compliqué tout ça“, a confié le père d’Arthur Jugnot.

Curieuse à son tour, Julia Vignali a demandé à Gérard Jugnot s’il regrettait ses absences provoquées par son métier d’acteur. Une question à laquelle le comédien va répondre en toute franchise : “Quand j’étais là, j’étais là. Je pense que si j’avais été là tout le temps, parce que je me suis séparé de sa maman quand il avait 5 ans, si j’avais été là, je pense que ça aurait été pire, parce que j’aurais cassé des murs !”, a-t-il avoué. Un papa “splendid” à sa façon…


Source: Lire L’Article Complet