“C’est compliqué d’élever un enfant” : Nolwenn Leroy, maman bouleversée

A l’occasion de la sortie de son huitième album pour la fin d’année, Nolwenn Leroy a accordé une interview à Soir Mag ce mercredi 3 novembre. Elle y révèle notamment les thèmes traités dans ses nouvelles chansons et se penche également sur sa vie de maman.

20 ans après la Star Academy, Nolwenn Leroy dévoile pour cette fin d’année son huitième album intitulé La Cavale. Amour, liberté, amitié et famille sont les thèmes principaux de ses nouvelles chansons. Dans le titre Mon beau corsaire, la chanteuse y confie qu’elle souhaiterait que son fils reste « un marin d’eau douce » et ne devienne pas un aventurier, comme le rapporte Soir Mag ce mercredi 3 novembre. Dans l’interview, l’artiste de 39 ans dévoile notamment qu’il n’est pas toujours facile d’être maman.

« C’est compliqué d’élever un enfant. On voudrait qu’il n’ait peur de rien, qu’il vive des choses et, en même temps, pas trop non plus« , commence par avouer l’interprète de La Jument de Michao avant de faire référence à sa propre expérience : « J’avais 16 ans quand je suis partie vivre aux États-Unis. Je serai éternellement reconnaissante à ma mère d’avoir eu (…) le courage de me laisser partir ». Pour Nolwenn Leroy, les frayeurs sont plus fréquentes depuis qu’elle a un enfant : « les choses qui font vraiment, vraiment peur dans la vie, on ne les comprend que le jour où on devient maman« .

A post shared by Nolwenn Leroy (@nolwennleroyofficiel)

Un nouvel album avec un célèbre compositeur

Pour créer ce huitième album très attendu par ses fans, Nolwenn Leroy a été aidée par Benjamin Biolay. Il est pour elle « le vrai patron de la chanson française ». D’un manque cruel de confiance en elle, l’artiste qui a fait un passage dans la série Capitaine Marleau a beaucoup appris à ses côtés. Biolay l’a notamment aidé au niveau de sa confiance et de ses idées. Pour découvrir l’intégralité de son nouvel album, il faudra attendre le 12 novembre 2021.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet