« C’est leur problème » : Valérie Pécresse s’agace des atermoiements de la droite

Si de nombreux partisans de droite pensent que l’organisation d’une primaire pour la prochaine élection présidentielle est essentielle au sein du parti, Valérie Pécresse, elle, est claire : elle se présentera quoi qu’il arrive.

Valérie Pécresse paraît déterminée, quoi qu’il en coûte. Le 22 juillet dernier, la femme politique annonçait sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. Mais si la droite continue de chercher le candidat idéal pour les représenter dans la course à l’Élysée, Valérie Pécresse, elle, commence à s’agacer. “Primaire, pas de primaire, c’est leur problème, moi, je suis candidate à l’élection présidentielle“, a-t-elle déclaré, d’après les informations de David Doukhan dans les colonnes du Parisien.

De son côté, Rachida Dati invite la droite à “fermer l’hypothèse de la primaire”. “Emmanuel Macron, comme d’autres candidats, se déclarera plus tard. Je ne comprends pas notre précipitation“, a-t-elle indiqué. La maire du 7e arrondissement de Paris se dit donc favorable “à ce que chacun fasse campagnede son côté, “et que l’on se retrouve derrière un seul candidat en janvier”. Un positionnement qui semble irriter Valérie Pécresse. “En janvier ? Faudrait peut-être qu’on ait un candidat avant le 24 avril, non ?“, s’est-elle insurgée.

Laurent Wauquiez, cinglant avec Valérie Pécresse

Si la date du 24 avril pour le second tour de la présidentielle, fixée par Emmanuel Macron, est en approche, pour le moment, pour Laurent Wauquiez estime qu’aucun candidat ne s’impose à droite“. Celui qui a déclaré ne pas se présenter dans la course à l’Élysée n’a été convaincu ni par Valérie Pécresse, ni par Xavier Bertrand. Au sein de la droite, les membres semblent même se diviser.

Les candidatures à la présidentielle à droite sont en train de se multiplier de façon inquiétante, et certains candidats expliquent même qu’ils se présenteront quoi qu’il arrive, sans accepter de règle commune“, a-t-il déclaré dans un message publié sur Facebook. De quoi montrer que la question d’organisation de la primaire est toujours d’actualité au sein du parti.

Crédits photos : Michael Baucher / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet