« C’est trop tôt » : le Pr Gilles Pialoux fustige Emmanuel Macron

Le troisième déconfinement est-il précipité ? C’est en tout cas ce que suggère Gilles Pialoux, le chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital parisien de Tenon au micro de RTL.

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Invité de l’émission RTL Soir, le docteur Gilles Pialoux a répondu aux questions de l’animateur Thomas Sotto au sujet des premières mesures de déconfinement dévoilées le 29 avril dans la presse. Et son pronostic est loin d’être optimiste ! Selon lui, rouvrir le pays est prématuré et le calendrier évoqué par le Président est même “écarté de la réalité scientifique”.

Les quatre dates évoquées par le président de la République (le 3 mai, le 19 mai, le 9 juin et le 30 juin) pourraient en effet être précoce d’un point de vue sanitaire. “Peut-être que ça va se stabiliser, mais je ne vois pas par quel miracle”, a ajouté Gilles Pialoux au micro de Thomas Sotto. A son sens, la décision de rouvrir les terrasses le 19 mai arrive trop tôt par rapport à une logique scientifique” et pourrait mettre en danger la population française.

✅ Réouvertures du 19 mai : "C’est trop tôt", s’inquiète
le Pr. Gilles Pialoux 😨 dans #RTLSoir avec @ThomasSotto #Deconfinement

Sous la menace d’une quatrième vague

“L’unité de la Nation inclut aussi les soignants et les soignés. On est dans des décisions où des choses pèsent plus que le remplissage des hôpitaux. On a l’impression d’avoir perdu une bataille d’écoute”, a précisé le médecin sur l’antenne de RTL. Il regrette surtout le faible taux de vaccination de la population, surtout quand on sait que les gens qui fréquenteront les terrasses et les lieux culturels seront en grande majorité inéligibles avant l’été.

Reste à savoir si cela signifie la déferlante d’une quatrième vague sur le pays ? : “Bien sûr (…) On ne maîtrise pas la circulation du virus”, déplore finalement Gilles Pialoux.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Capture d’écran – RTL

Autour de

Source: Lire L’Article Complet