Cette voix bien connue des fans des 12 coups de midi dévoile enfin son visage

Dans le documentaire Jean-Luc Reichmann : un destin hors du commun, diffusé samedi 2 juillet sur TF1, les adeptes des 12 coups de midi ont eu la surprise de découvrir celle qui se cache derrière Zette, la voix-off du jeu et complice de l’animateur.

A propos de


  1. Jean-Luc Reichmann

Les téléspectateurs des 12 coups de midi reconnaîtraient sa voix les yeux fermés. Ce samedi 2 juillet, Zette, l’emblématique voix-off du jeu animé par Jean-Luc Reichmann, est apparue à visage découvert pour la première fois à la télévision. Plus qu’une simple commentatrice, Isabelle Benhadj, de son vrai nom, incarne un personnage invisible. Dotée d’une belle répartie, cette dernière n’hésite pas à reprendre les candidats, comme le présentateur, pour apporter des informations complémentaires aux thèmes abordés dans l’émission de TF1. Un rôle que la comédienne de 61 ans a accepté d’aborder à visage découvert ce 2 juillet, dans les premières minutes du documentaire consacré à la star de la Une, Jean-Luc Reichmann : un destin hors du commun.

Au cours du portrait inédit consacré à l’animateur-vedette, l’actrice formée au cours Florent s’est révélée être une amie proche de ce dernier. Lorsqu’à la fin des années 1980 Jean-Luc Reichmann devient l’une des voix de NRJ Toulouse, puis de RFM, Isabelle Benhadj se lie d’amitié avec lui dans les couloirs de Fun Radio, où elle débute en tant qu’animatrice : « À cette époque-là, Jean-Luc est partout à la fois […] C’est un caméléon », se souvient-elle. Également pourvu d’un timbre des plus singuliers, le futur animateur des Z’amours s’est lui aussi fait connaître en tant que voix-off de nombreux programmes. Des bandes annonces de TF1 aux Guignols de l’info, l’interprète de Léo Matteï enchaînait les prestations remarquées.

>> PHOTOS – Découvrez Nathalie, la compagne de Jean-Luc Reichmann

Jean-Luc Reichmann revient sur plus de trente ans d’amitié

C’est donc tout naturellement qu’en 2011, après des années d’amitié, Isabelle Benhadj accepte de prêter sa voix aux 12 coups de midi. Cette dernière remplace alors Véronique Le Nir, qui a campé la fée Eulalie durant les six premiers mois du jeu. Et si les deux collègues se connaissent de longue date, leur complicité n’empêche pas de préserver l’anonymat de Zette. Un jeu de rôle qu’Isabelle Benhadj comme Jean-Luc Reichmann respectent à l’écran depuis près de douze ans : « Ça fait partie du mystère et du pacte qu’on a, elle et moi. Ne pas voir son visage fait partie de l’imaginaire autour de son personnage », a notamment expliqué l’animateur dans une interview parue dans Télé-Loisirs ce 2 juillet.

Celle qui a également doublé Le Juste prix, Vue du ciel, Secrets d’histoire et des reportages de Planet+ No Limit, ne tarie pas d’éloges envers son acolyte des 12 coups de midi. Sur TF1 ce samedi, Isabelle Benhadj s’est dit fière d’avoir assisté aux débuts de la star de l’animation, dont elle a vu très tôt le potentiel : « Quand on parle du mental des champions, je pense qu’il a ça Jean-Luc », a-t-elle assuré. Des mots qui sont allés droit au cœur de l’intéressé. « On est amis depuis 1987, date où je suis monté à Paris. Elle fait partie de ma vie au quotidien, le midi. Dans le documentaire, elle a des mots hyper touchants pour moi », a souligné Jean-Luc Reichmann auprès de Télé-Loisirs. Et d’ajouter, pour justifier la présence de son amie : « Dans le documentaire, on voit Isabelle pas Zette. Quand on m’a demandé qui je verrais dans ce doc, j’ai pensé à elle car c’est mon amie. » Jean-Luc Reichmann n’a pas manqué d’annoncer l’intervention de celle qu’il estime tant sur Instagram, en marge de l’émission.

Article écrit en collaboration 6Medias.

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet