Chantal Ladesou bouleversante : “Je me voyais pleurer dans ma loge”, ses confidences sur la perte de son enfant

Ce samedi 11 juin, Chantal Ladesou était l’invitée de Nikos Aliagas, dans 50′ inside. Dans l’émission de TF1, l’actrice de 74 ans est revenue sur son parcours au théâtre, à la télévision, puis sur sa vie personnelle. En 1996, elle a eu la douleur de perdre son premier fils, Alix : le présentateur a recueilli ses confidences.

A propos de


  1. Chantal Ladesou

« Ils étaient mes premiers supporters« . Quand Chantal Ladesou évoque ses enfants, c’est avec une grande fierté. La comédienne de 74 ans a connu bien des « galères » avant de devenir une figure incontournable du théâtre, de la télévision et de la radio en France. Invitée de Nikos Aliagas dans 50′ inside, ce samedi 11 juin en soirée, Chantal Ladesou est revenue sur ses 57 ans de carrière bien remplis. Elle a aussi évoqué sa vie familiale, et la douleur de perdre son premier enfant, Alix. Fils de la comédienne et de son mari Michel Ansault, il est décédé d’un accident de la route en 1996. Un événement brutal qui a laissé Chantal Ladesou éprouvée. « Je me voyais encore pleurer dans ma loge« , a-t-elle témoigné.

« J’avais préparé une pièce avant de le perdre, et mes camarades m’ont forcé à revenir sur scène. Incroyable. Je leur ai dit : ‘Je ne peux pas’« , a continué la mère d’Alix, Julian et Clémence. La poussant à monter sur les planches malgré cette tragédie, Chantal Ladesou en est ressortie fortifiée. « Arrivée sur scène, je me voyais jouer différemment. Ça m’a terriblement aidé. Les gens vous donnent beaucoup« , a-t-elle déclaré à Nikos Aliagas.

Grand-mère comblée

À la question : « Est-ce que la scène vous aide à réparer les bobos de la vie ? » du présentateur, la réponse est donc déjà trouvée pour Chantal Ladesou. Depuis la perte de son enfant, l’ancienne participante de l’émission La Classe a marqué les esprits entre ce programme humoristique, son entrée dans les Grosses Têtes sur RTL auprès de Philippe Bouvard, puis dans des rôles divers au cinéma.

« J’avais des moments de galère. Mais heureusement, j’avais mon mari, et mes enfants« , a répondu honnêtement celle qui interprète une directrice sévère dans la série Clem. La famille est primordiale pour Chantal Ladesou, aujourd’hui grand-mère très impliquée auprès de ses cinq petits-enfants.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : 50′ inside – screenshots

Autour de

Source: Lire L’Article Complet