Charlene de Monaco, l'anti Grace Kelly : ce que la princesse a catégoriquement refusé !

Toujours retenue en Afrique du Sud, la princesse Charlene de Monaco fait fi des cancans. Anticonformiste, elle est focalisée sur ses passions et ses objectifs, a affirmé une source.

Si ses sourires en public semblent toujours dire tout le contraire, Charlene de Monaco n’est “pas du genre timide“. Selon un ami de la princesse et de son mari, le prince Albert II, qui s’est confié au magazine People, l’ancienne nageuse est en fait un esprit libre. C’est ce qu’elle a confié à nos confrères, ajoutant : qu’elle ne se soucierait que “de sauver les rhinocéros et d’apprendre aux enfants à nager“.

Elle ne veut pas imiter d’autres princesses

De fait, la maman de Jacques et Gabriella “ne veut pas être Kate [Middleton], et elle ne veut pas être Grace Kelly“. Et c’est pour cela qu’elle ne se conforme pas aux attentes des autres quant à la façon dont une tête couronnée devrait agir ou ce à quoi elle devrait ressembler. Elle veut juste être Charlene. “Elle est un peu une iconoclaste. Elle est sa propre personne” explique aussi son ami.

Dans cette optique, elle s’est rendue en Afrique du Sud il y a quatre mois pour travailler avec sa fondation, qui a lancé l’initiative #ChasingZero dans le but d’arrêter le braconnage des rhinocéros, et d’éduquer les gens sur la conservation et la préservation. En raison d’une grave infection des oreilles, du nez et de la gorge, ce séjour qui ne devait durer que quelques jours s’est transformé en une séparation prolongée. 

Son couple est solide

Depuis lors, les rumeurs de divorce avec Albert vont bon train, et pourtant, elles ont fortement été démenti par le chef de la maison Grimaldi. Il y a quelques jours, le prince a expliqué combien il se languissait de sa femme, et a appelé de ses voeux un retour prochain. Malheureusement, Charlene a fait un malaise vagal, la semaine dernière, et elle a encore quelques rendez-vous médicaux sur place.

Source: Lire L’Article Complet