Charlene de Monaco : qui est Gareth Wittstock, son frère et soutien sur le Rocher ?

Non, la vie de princesse n’est pas aussi facile qu’on croit. Charlene de Monaco, qui fête ses 43 ans ce 25 janvier, avait confié les raisons de son visage si souvent triste, dans les pages du magazine sud-africain Huisgenoot, il y a deux ans. L’occasion aussi de rendre hommage à Gareth Wittstock, son frère cadet qui l’épaule et la réconforte sur le Rocher depuis plus d’une décennie…

A propos de

  1. Charlène de Monaco

  2. Albert de Monaco

  3. Jacques de Monaco

Ce mercredi 20 janvier, dans les pages du magazine Point de Vue, elle a pris la peine d’expliquer les raisons de sa nouvelle coupe punk glam. Elle y a également réitéré son amour pour Albert II et expliqué la relation fusionnelle unissant ses jumeaux Jacques et Gabriella à leur père. Mais c’est une autre interview de la princesse Charlene qui a fait date. En décembre 2019, bien que d’un naturel plutôt discret, l’épouse du souverain monégasque faisait déjà la couverture du magazine sud-africain Huisgenoot, invité derrière les portes du palais princier. L’occasion d’un joli shooting avec ses jumeaux Jacques et Gabriella, qui venaient alors de célébrer leurs 5 ans. Mais aussi l’opportunité de se confier comme elle ne l’avait jamais fait.

A l’époque, la princesse n’ignore pas cette interrogation qui court sur toutes les lèvres : mais pourquoi a-t-elle l’air si malheureuse sur les photos? Le sujet n’est plus tabou, et les explications de l’épouse d’Albert convainquent. L’année 2019 n’aura pas été des plus réjouissantes. “Dans un intervalle de 10 jours”, la princesse a perdu deux amis très proches, un coup du sort “incroyablement douloureux”. Charlene ne cache pas non plus s’être fait beaucoup de souci pour son père, Michael Wittstock, qui a dû subir une intervention chirurgicale. “Les gens se sont demandés pourquoi je souriais si peu sur les photos. Mais il est parfois difficile de donner le change. Peu savent ce qu’on vit loin des objectifs”, résume l’épouse d’Albert. Ses garde-fous : le prince et leurs enfants bien sûr, mais surtout… son frère cadet, Gareth Wittstock.

https://www.instagram.com/p/B6Wp7opBo58/

Princess Charlene gave an interview to journalist Nici de Wet for the South African magazine Huisgenoot. Photographs by Misha Jordaan. #charlenedemonaco #princesscharleneofmonaco #gabriellademonaco #princessgabriellaofmonaco #jacquesdemonaco #princejacquesofmonaco #Monaco #huisgenoot #nicidewet #mishajordaan

A post shared by @ miss_nostalgiamc on

“Elle a besoin du soutien de ses proches et notre lien est très fort”

Car c’est une autre confession choc de son altesse sérénissime au magazine Huisgenoot : si elle assure mener une vie “très simple” sur le Rocher et affirme qu’elle poursuivrait les mêmes engagements, si elle n’avait pas épousé Albert II, la princesse a le mal de son pays natal. “J’ai la chance de mener la vie que je mène, mais ma famille et mes amis restés en Afrique du Sud me manquent et je suis triste de ne pas pouvoir les cotoyer davantage”, déclare Charlene, aînée d’une fratrie de trois enfants Faut-il y voir la raison du déménagement de Gareth Wittstock, le plus âgé de ses deux frères, sur le Rocher?

Si leur petit frère Sean, commercial, est resté vivre en Afrique du Sud, avec sa femme Chantell et leur fils de 6 ans, Gareth, lui, a rejoint la principauté à l’aube des années 2010. C’est d’ailleurs là-bas qu’il a rencontré et épousé la mère de sa fille Kaia Rose, 6 ans, l’Irlandaise Roisin Galvin, en 2015. Technicien en informatique, Gareth travaille aujourd’hui pour la fondation Princesse Charlene de Monaco et n’est autre que le parrain de la petite Gabriella, rôle pour lequel il s’est converti au catholicisme. Aussi sportif que sa soeur, le fils aîné de Michael et Lynette Wittstock est souvent aperçu aux côtés de la princesse, à l’occasion de manifestations sportives ou culturelles se déroulant sur le Rocher. Pendant les premiers mois de la pandémie, il a également assuré le suivi des actions caritatives de la fondation de sa soeur sur le Rocher.

Malgré les quatre ans qui les séparent, Gareth, âgé de 37 ans, a toujours veillé sur sa grande soeur. En 2015, le Sud-Africain confiait à son sujet au magazine Hello : “Elle a besoin du soutien de ses proches et notre lien est très fort. Je la vois régulièrement, nous nous rendons visite, et ma fille joue avec ses jumeaux. C’est quelque chose de très attendrissant et de très spécial pour nous.” Un chasse-spleen, assurément. Mais aussi peut-être la raison pour laquelle Charlene s’impose en tant que princesse monégasque au fil des années…

Crédits photos : JUNIOR / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet