Charlene de Monaco : qui est l’homme de l’ombre qui veille sur elle

Depuis dix ans, Charlene Wittstock peut compter sur le soutien sans faille de son frère, Gareth. L’homme, âgé de 40 ans, s’est installé à Monaco pour rester auprès de sa soeur.

Pas toujours simple d’être une princesse. Si le titre en fait rêver certaines, la réalité est parfois tout autre. L’exigence de la fonction, tout comme la solitude d’un statut à part peuvent peser. Mais dans cet environnement parfois hostile, des alliés apparaissent. C’est le cas pour Charlene Wittstock, qui n’a jamais caché son mal du pays. Dans une interview accordée au journal sud-africain Huisgenoot en décembre dernier, l’épouse d’Albert II de Monaco faisait part de ses états d’âme : J’ai de la chance de mener la vie que je mène, mais ma famille et mes amis restés en Afrique du Sud me manquent et je suis triste de ne pas les côtoyer davantage.” Loin de tous, elle peut toutefois compter sur la présence de l’un de ses petits frères, Gareth Wittstock.

Cet ancien information, aujourd’hui âgé de 40 ans, a tout quitté pour rejoindre sa soeur à Monaco à l’aube des années 2010. Sur place, il a investi dans un café monégasque. Passionné de sport, Gareth Wittstock s’affiche à différents événements auxquels peut assister son beau-frère, comme le Grand Prix de la Formule 1 ou les matchs de football de l’AS Monaco. Surtout, c’est un soutien actif de la famille princière. Outre le fait qu’il travaille pour la fondation Princesse Charlene, il a récemment participé à la distribution de masques alternatifs auprès de la population monégasque.

Confiance absolue

Outre cette présence institutionnelle, il a toujours veillé sur sa grande soeur. Elle a besoin du soutien de ses proches et notre lien est très fort. Je la vois régulièrement, nous nous rendons visite, et ma fille joue avec ses jumeaux. C’est quelque chose de très attendrissant et de très spécial pour nous”, confiait en 2015 le jeune homme au magazine Hello. Preuve de cette confiance absolue : Gareth Wittstock est le parrain de la petite Gabriella, l’un des jumeaux de Charlene. Rôle pour lequel il s’est converti au catholicisme.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul à prendre la défense de son aînée, si nécessaire. Tout comme Gareth Wittstock, Sean Wittstock, l’autre petit-frère de Charlene n’a pas hésité à faire taire les rumeurs qui l’ont touchée au moment de son mariage avec Albert de Monaco en 2011. Des racontards faisaient état de tensions dans le couple et affirmaient même que l’ancienne championne de natation avait essayé de s’enfuir avant les noces. Des propos démentis par Sean Wittstock. Tout le monde invente des histoires. Je peux vous le dire, ma sœur est très heureuse, avait-il affirmé dans le magazine YOU, un hebdomadaire sud-africain. “Elle et sa demoiselle d’honneur était en Afrique du sud dans une ferme de chasse une semaine avant le mariage, elle aurait pu y rester si elle avait voulu.” Des anges gardiens présents dans les bons, comme les mauvais moments.

Crédits photos : Bruno Bebert / Pool Monaco / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet