Charles pourrait-il abdiquer en faveur de William ? « Ce serait très dangereux »

Alors que le prince Charles est plus proche que jamais du trône, les rumeurs d’abdication en faveur de William vont bon train. Pourtant, cet événement pourrait faire vaciller la Couronne, explique Michel Faure, spécialiste de la famille royale, dans les colonnes de Gala.

A propos de

  1. Charles d’Angleterre

  2. William d’Angleterre

Du haut de ses 72 ans printemps, le prince Charles pourrait bientôt monter sur le trône d’Angleterre… à moins qu’il ne choisisse d’abdiquer en faveur de son fils aîné, William ? Alors que d’aucuns pensent que le duc de Cambridge prendra le pouvoir après la disparition de sa grand-mère, le journaliste Michel Faure, auteur d’une biographie du prince de Galles intitulée Charles roi d’Angleterre, ne croit pas en cette probabilité. Plus encore, il considère que cela pourrait être “très dangereux“, comme il l’explique dans les colonnes de Gala.

La survie des monarchies dépend du respect des règles” et “la règle la plus importante et la plus vitale est celle de la succession, assure le spécialiste qui considère qu'”y toucher serait très dangereux pour l’institution“. Des considérations qui n’échappent pas à la Firme. D’après Michel Faure, Elizabeth II régnera ainsi “jusqu’à sa mort (…) à moins, bien sûr, qu’elle ne soit atteinte d’une maladie incapacitante. Et Charles lui succédera, jusqu’à son propre décès“.

Charles “apprécié” mais “moins populaire que le prince William”

Un avis tranché que partagent nombre de spécialistes de la famille royale. “Le pauvre Charles, même si son côté écologique a souvent été critiqué, il est plutôt apprécié, enfin. Mais il est moins populaire que le prince William et son épouse, mais pas d’abdication dans leur famille”, expliquait à ce titre la journaliste Anne-Elisabeth Moutet sur le plateau de C dans l’air en juin dernier. Et d’expliquer les raisons pour lesquelles les Windsor se refusent à une telle entreprise : Pas d’abdication ! C’est à cause de celle d’Edouard VIII en 1937, qui était jugée inacceptable. Il ne faut pas casser la tradition en Angleterre”, soufflait-elle, rappelant qu'”Une abdication serait dangereuse pour la famille royale à l’heure où il n’y a jamais eu autant de républicains dans le pays.”

L’interview de Michel Faure est à retrouver en intégralité dans le magazine Gala, en kiosque ce jeudi 18 mars

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet