Clotilde Courau a fait un choix pour ses filles Vittoria et Luisa : « Je tiens à cette réalité »

À 52 ans, Clotilde Courau est une actrice inclassable, entre films d’auteur et films populaires. Et lorsqu’elle quitte les plateaux de tournage, elle est maman à temps complet pour ses deux filles Vittoria et Luisa.

Clotilde Courau faisait récemment une apparition rock et glamour sur les marches du Festival de Cannes, pour accompagner l’équipe du film Les Héroïques de Maxime Roy. Puis retour à la réalité du quotidien avec un déménagement à Paris, non sans quelques galères pour l’accompagner. Mais cette réalité, l’actrice de 52 ans y tient plus que tout. Alors qu’elle livre quelques confidences au magazine Gala, en kiosques ce jeudi 2 septembre, l’épouse d’Emmanuel Philibert de Savoie reconnaît ne plus se laisser posséder par ses rôles, notamment pour ses deux filles Luisa et Vittoria de Savoie.

“Maman à temps complet”, c’est ainsi que se décrit Clotilde Courau. Et lorsqu’elle ne tourne pas, elle laisse son costume de scène à sa porte. “Quand j’étais plus jeune, mes rôles m’habitaient, encore plus depuis que j’ai des enfants, confie-t-elle. Je tiens à cette réalité, il ne s’agit pas de snobisme, je garde les pieds sur terre par respect pour mes origines.” L’actrice française est très proche de ses deux filles, Vittoria, 17 ans, future héritière qui pourrait être la première femme à prendre la tête de la Maison royale de Savoie, et sa petite sœur Luisa, qui vient de fêter ses 15 ans. Alors qu’elles ont été récemment diplômées, l’artiste ne cachait pas sa joie sur les réseaux sociaux.

https://www.instagram.com/p/CPdtH9kp5Tp/

A post shared by CLOTILDE COURAU (@courauclotilde)

Des filles passionnées

En 2019, Emmanuel-Philibert de Savoie postait une tendre vidéo de Luisa en train de faire du piano. Un des rares moments d’intimité que le couple a accepté de dévoiler de leur cadette. Quant à leur aînée, Vittoria, elle est très active sur les réseaux sociaux. À 17 ans, la jeune femme partage quelques instants de shooting de mannequin, des moments de folie entre amis mais aussi ses coups de gueule prouvant son militantisme. Elle a en effet fait beaucoup de bruit cette année en interpellant Jean-Michel Blanquer dans une lettre où elle demandait au ministre de l’Éducation nationale le passage du baccalauréat en contrôle continu. Déterminée, elle s’est rapidement imposée comme la porte-parole des bacheliers privés de France et de Navarre.

Retrouvez l’intégralité de notre rencontre avec Clotilde Courau dans votre magazine Gala, en kiosque ce jeudi 2 septembre.

Crédits photos : Pool/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet