Comment Bernard Tapie a échappé une dernière fois à la justice

En décédant trois jours avant que la Cour d’appel de Paris ne rende sa décision concernant ses démêlés avec le Crédit Lyonnais, Bernard Tapie passe une dernière fois entre les mailles du filet de la justice…

Bernard Tapie s’en est allé. Dimanche 3 octobre, l’homme d’affaires de 78 ans a succombé d’un cancer de l’estomac qui l’affaiblissait depuis 2017. Dirigeant d’entreprises, propriétaire d’Adidas, de l’Olympique de Marseille, député des Bouches-du-Rhône, député européen, patron de presse… Bernard Tapie a multiplié les casquettes au cours de sa vie, mais plus récemment, l’époux de Domnique Tapie faisait surtout parler en raison de ses démêlés avec la justice. D’ailleurs, si son patrimoine a été évalué à 300 millions d’euros, il est important de rappeler que ses créanciers lui en réclamaient 400 millions, comme nos confrères de Libération l’indiquent.

Par conséquent, une fois que le bilan de ses biens sera établi,la famille de Bernard Tapie pourrait très bien refuser l’héritage si les dettes sont beaucoup plus élevées… Une possibilité qu’il n’est pas si utile d’envisager selon maître Charles Simon, un avocat au Barreau de Paris. Et pour cause, le sexagénaire est décédé trois jours avant que la Cour d’appel de Paris ne rende sa décision concernant ses démêlés avec le Crédit Lyonnais. « L’article 6 du Code de procédure pénale prévoit en effet que l’action publique pour l’application de la peine s’éteint par la mort du prévenu. […] Le JurisClasseur Procédure pénal semble confirmer que la mort de Bernard Tapie met définitivement fin aux poursuites pénales contre lui. », a écrit l’avocat via son compte Facebook. Et d’ajouter : « La Cour d’appel ne devrait donc pas rendre son arrêt ce mercredi 6 octobre 2021. […] Bernard Tapie restera ainsi exempt pour l’éternité de toute accusation d’escroquerie dans l’affaire de l’arbitrage avec le Lyonnais. Surtout que le Tribunal correctionnel l’avait relaxé en première instance. Chapeau l’artiste ! », conclut-il.

Lisa Ziane

À voir aussi : 

Source: Lire L’Article Complet