Comment va se passer la rentrée scolaire de septembre? La réponse de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l’Education nationale prépare activement la rentrée scolaire et les mesures sanitaires à prévoir selon l’évolution du variant Delta.

Restez informée

Ecoles fermées, cours à distance, masques obligatoires…Les parents, les enseignants et les enfants doivent-ils se préparer à revivre une rentrée scolaire chamboulée? Hélas, le rebond épidémique des dernières semaines favorisé par le variant Delta oblige le ministre de l’Education nationale à anticiper les conditions de la rentrée scolaire dès maintenant. Interviewé par le Figaro, Jean-Michel Blanquer se veut prévoyant: “Nous avons terminé l’année scolaire avec une politique extrêmement rigoureuse de fermeture des classes, à partir d’un seul cas de Covid. Nous verrons, en fonction de l’évolution de la situation épidémique, si nous maintenons cette règle à la rentrée.” L’équation repose notamment sur la proportion d’élèves – et de personnels enseignants – vaccinés puisque la vaccination reste le meilleur rempart contre la propagation du variant.

Des campagnes de vaccination dans les établissements scolaires

Depuis juin, comme le rappelle le ministre, la campagne de vaccination a été ouverte aux 12/17 ans. “C’est, pour tous les Français de plus de 12 ans et pour tous ceux qui sont concernés par la vie scolaire, une condition de sérénité. À la rentrée, des dispositifs de vaccination seront installés dans les établissements scolaires, avec des personnels de santé externes au ministère de l’Éducation nationale”, ajoute Jean-Michel Blanquer. Lors de son intervention télévisée du 12 juillet dernier, le président de la République avait annoncé que des campagnes de vaccination spécifiques auraient lieu dans les collèges et les lycées à la rentrée. En attendant, Jean-Michel Blanquer renvoie la balle aux parents, en les invitant à faire vacciner leurs enfants durant les congés d’été. Côté logistique en effet, les représentants du corps enseignant s’inquiète de la lourdeur administrative, des moyens humains et du temps nécessaires pour pratiquer la vaccination dans de bonnes conditions. Sur twitter, le syndicat des personnels de direction, le Snpden Unsa a mis en garde: “si nous pouvons mettre à disposition des locaux et éventuellement gérer les autorisations, il n’est pas question que ce soit des personnels des établissements qui soient chargés de faire les vaccinations”.

A lire aussi: Vaccin Covid : peut-on programmer sa seconde dose sur son lieu de vacances ?

Source: Lire L’Article Complet