Covid-19 : Emmanuel Macron questionné sur le couvre-feu… par une écolière !

Lundi 26 avril 2021, Emmanuel Macron a rencontré les élèves d’un établissement scolaire de Melun (Seine-et-Marne) à l’occasion de la rentrée des classes après trois semaines de fermeture. Le chef de l’État a été questionné par une fillette sur le couvre-feu, jugé “énervant” par cette dernière.

  • Emmanuel Macron

L’heure de la rentrée a sonné pour les élèves de maternelle et de primaire en France. Le lundi 26 avril 2021, les écoles ont rouvert leurs portes aux élèves, après trois semaines de fermeture pour tenter d’endiguer la progression du Covid-19. Quant aux collégiens et lycéens, ils feront leur rentrée le 3 mai 2021. En attendant cette grande rentrée, Emmanuel Macron a eu un petit mot pour tous les parents d’élèves de maternelle et de primaire. Sur Twitter, le président de la République a justifié la réouverture des classes : “L’école permet de lutter contre les inégalités sociales et de destin. C’est pourquoi nos enfants doivent pouvoir continuer à s’y rendre et à apprendre, avec un protocole strict. Bonne rentrée à tous ! Et continuons à appliquer les gestes barrières (souvenons-nous de la chanson)”, a-t-il confié le lundi 26 avril 2021.

Au cours de la journée, Emmanuel Macron s’est également rendu, aux côtés du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer (à qui l’on doit bon nombre d’images cultes), dans un établissement scolaire situé en Seine-et-Marne. Le chef de l’État s’est alors entretenu avec les élèves de l’école élémentaire Paul Cézanne dans le quartier de l’Almont, comme le prouvent des images diffusées sur BFMTV. “En ce jour de rentrée, le Président de la République tenait à être au côté des équipes éducatives et des personnels des collectivités, qui depuis le début de la crise sanitaire ont été au rendez-vous (continuité pédagogique, accueil d’enfants de personnels prioritaires), pour leur exprimer sa reconnaissance, ainsi qu’aux parents qui ont accompagné leurs enfants dans le cadre de la continuité pédagogique”, a justifié l’Elysée citée par La République de Seine-et-Marne au sujet de ce déplacement.

“C’est un peu énervant”

Pendant son passage dans l’une des classes, le président de la République a répondu aux questions des élèves. Nos confrères de la chaîne d’informations en continu indiquent alors qu’une fillette l’a interpellé sur le couvre-feu. “Dans un autre échange qui n’a pas été filmé, une petite fille fait remarquer au président de la République que le couvre-feu à 19 heures, c’est ‘un peu énervant’, pour reprendre ses mots”, disent nos confrères de BFMTV. Le chef de l’État a alors reconnu que le couvre-feu en vigueur bouleversait le quotidien des Français. “On va essayer de le décaler un peu, car 19 heures, c’est tôt”, aurait fait savoir Emmanuel Macron, cité toujours par BFMTV.

“19h, c’est tôt”: la petite phrase d’Emmanuel Macron à une élève concernant l’heure du couvre-feu pic.twitter.com/Yx6tc7On9G

Source: Lire L’Article Complet