Covid-19 : Emmanuel Macron s'apprête-t-il à confiner les non-vaccinés ? Sa décision est prise

Jeudi 18 novembre 2021, Emmanuel Macron a accordé une interview à La Voix du nord dans laquelle le confinement entré en vigueur en Autriche pour les personnes non-vaccinées a été évoqué. Souhaite-t-il le mettre en place en France ? Il répond.

  • Emmanuel Macron

Une mesure que les Français redoutent de plus en plus. Jeudi 18 novembre 2021, Emmanuel Macron s’est exprimé sur l’évolution inquiétante du taux de contaminations à la Covid-19 en France dans les colonnes de La Voix du nord. Alors que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’était exprimé la veille sur la faisabilité des fêtes de Noël en famille, le Président, a quant à lui tenu à rassurer les Français. Et pour cause, le 15 novembre, l’Autriche a pris la décision de confiner les personnes non-vaccinées contre le Covid-19 pour une durée de deux à trois semaines selon les régions concernées. Dans l’Hexagone, cette mesure a semé un vent de panique. Le Président s’apprête-t-il à imiter nos voisins autrichiens ? Interrogé à ce sujet par nos confrères, Emmanuel Macron a livré une réponse claire.

« Aidez-moi à convaincre ceux qui sont réticents… »

Afin d’endiguer l’explosion des contaminations à la Covid-19, l’Autriche a pris une décision radicale : confiner les personnes non vaccinées ou n’ayant pas contracté récemment le virus. En Allemagne, Angela Merkel se veut tout aussi stricte et a annoncé le 18 novembre que de nouvelles restrictions sanitaires seraient appliquées aux non-vaccinés où le nombre d’infections a bondi de 65.371 en 24 heures. En France, les chiffres ne se veulent pas plus rassurants… En 24 heures, les hôpitaux ont recensé 20.366 nouveaux cas positifs. Les prémisses d’une cinquième vague qui ne semble pas inquiéter outre mesure le gouvernement.

Interrogé à ce sujet, Emmanuel Macron a déclaré : « Les pays qui confinent les non-vaccinés sont ceux qui n’ont pas mis en place le passe. Cette mesure n’est donc pas nécessaire en France », a affirmé le président de la République. Et d’ajouter tout de même en guise de prévention : « Par contre, je pense qu’on doit tous se faire les ambassadeurs de la vaccination. Je le vois, la parole publique a ses limites. Aidez-moi à convaincre ceux qui sont réticents, qui se sont enfermés dans une défiance solitaire. » Pour l’heure, 77% des Français ont reçu au moins une dose de vaccin et 74.9% ont reçu toutes les doses requises pour obtenir un pass sanitaire valable. Par ailleurs, 6.9% ont reçu une dose de rappel supplémentaire, le nouveau cheval de course de l’Élysée.

Source: Lire L’Article Complet